Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La sonde émiratie Hope vient d'entrer en orbite autour de Mars

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La sonde émiratie Hope vient d'entrer en orbite autour de Mars
© MBRC via AP

Les Émirats arabes unis (EAU) ont mis un vaisseau spatial en orbite autour de Mars, ce qui constitue une première pour le monde arabe et une réalisation majeure pour le jeune programme spatial du pays. La sonde Hope — "Al-Amal" en arabe — a été lancée de l'île de Tanegashima au Japon le 20 juillet, puis a voyagé pendant sept mois vers la planète suivante.

Avec Mars dans sa ligne de mire, le véhicule spatial de la taille d'un SUV a mis à feu ses six propulseurs Delta V pendant environ 27 minutes mardi, brûlant la moitié de son carburant pour ralentir sa vitesse de près de 3 379 km/h. Dans les jours précédant cette manœuvre de freinage, les responsables émiratis ont estimé que les chances de succès étaient de 50 %, selon l'Agence France-Presse. Si la manœuvre avait échoué, la sonde aurait pu s'écraser sur Mars ou la dépasser dans l'espace lointain. Au lieu de cela, le vaisseau spatial est tombé sur une orbite ovale autour de Mars mardi matin. Un signal confirmant son succès est parvenu aux contrôleurs de mission sur Terre à 11h14 (heure de l'Est).

À lire aussi – Le tout premier hélicoptère spatial de la NASA s'approche de Mars

Hope est la première grande mission de l'Agence spatiale des Émirats arabes unis. Elle vise à mettre la planète rouge en orbite pendant une année martienne complète (environ deux années terrestres) et à créer une carte complète du climat de la planète. "C'est le tout premier satellite météorologique holistique de Mars", a déclaré à Space.com Sarah Al Amiri, responsable scientifique de la mission.

Son objectif : cartographier le temps sur toute la planète

L'orbite unique de la sonde lui permettra de surveiller une région donnée de Mars pendant des heures, en observant dans l'infrarouge, l'ultraviolet et la lumière visible les nuages qui dérivent et les énormes tempêtes de poussière qui traversent le désert rouge. L'objectif de Hope est de cartographier le temps sur toute la planète, à toute heure du jour, pendant toute l'année martienne. En cas de succès, ce sera la première fois que l'Humanité aura une telle image du climat martien.

"C'est le facteur temps qui a largement manqué à notre connaissance et à notre compréhension du système météorologique de Mars", a déclaré Al Amiri. "Pendant chaque tranche horaire de la journée, nous voulons savoir ce qui se passe sur une journée entière, car le temps tel que nous le connaissons est un système très dynamique. Nous voulons également comprendre ce qui se passe en différentes saisons sur Mars. Et cela nécessite de collecter des données sur une année entière".

Ces données pourraient aider les scientifiques à mieux comprendre les changements de saisons sur Mars et à comprendre comment la planète a perdu l'épaisse atmosphère qui la protégeait il y a 4 milliards d'années. À l'époque, la surface martienne était peut-être assez chaude pour contenir de l'eau liquide, et les scientifiques pensent que la planète aurait pu abriter une vie microbienne.

Les Émirats arabes unis sont maintenant le cinquième pays à atteindre Mars. La Chine devrait suivre en tant que sixième pays à atteindre Mars mercredi, lorsque son vaisseau spatial Tianwen-1 devrait se mettre en orbite autour de la planète. Le nouveau rover martien de la NASA, Perseverance, devrait se poser sur la surface de la planète la semaine prochaine. En termes de visiteurs de la Terre, c'est le mois le plus chargé de l'histoire martienne.

Hope peut surveiller la météo martienne de près et de loin

Le cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, président des EAU, a annoncé en 2014 que le pays se rendrait sur Mars. Le décret a été assorti d'une date limite — 2021 — pour commémorer le 50e anniversaire de la nation.

Une fusée H-2A transportant la sonde Hope décolle du centre spatial japonais Tanegashima, le 20 juillet 2020. Kyodo via Reuters

Le Centre spatial Mohammed bin Rashid a été chargé de développer et de construire le vaisseau spatial à destination de Mars. Les ingénieurs ont équipé l'orbiteur de trois instruments scientifiques pour étudier la météo martienne en lumière infrarouge, capturer des photos haute résolution et mesurer la perte d'atmosphère en ultraviolet. L'orbite irrégulière, ou "elliptique", de la sonde lui permettra de capturer une image unique de la météo et du climat martien au fil du temps.

"Lorsque vous êtes très près de Mars, vous vous déplacez aussi vite que Mars tourne sur son axe, et par conséquent, vous observez un côté de Mars à plusieurs moments de la journée. Et à mesure que vous vous éloignez et que vous ralentissez, nous observons plusieurs fuseaux horaires sur Mars en plusieurs endroits", a déclaré Al Amiri à Space.com.

"Nous continuons à faire cela pendant une période de 10 jours, et en 10 jours, nous aurons cartographié l'ensemble de Mars à chaque heure de la journée". Alors que Hope fait le tour de Mars, complétant une orbite toutes les 55 heures, le satellite recherchera des liens entre les événements météorologiques dans la basse atmosphère et la quantité d'hydrogène et d'oxygène qui s'écoule dans l'espace depuis la haute atmosphère de la planète.

Cela pourrait fournir des indices sur le processus qui a fait perdre à la planète la plus grande partie de son atmosphère il y a des milliards d'années. Hope surveillera également les interactions de l'atmosphère martienne avec les particules chargées provenant du Soleil. Ces interactions déterminent la météo spatiale autour de la Terre et sont à l'origine des aurores boréales.

Les Émirats arabes unis pourraient même prolonger la mission de Hope pour une deuxième année martienne, en définissant de nouveaux objectifs basés sur les découvertes de la sonde au cours de sa première année.

Version originale : Morgan McFall-Johnsen/Insider

À lire aussi – 3 robots internationaux devraient atteindre Mars le mois prochain, voici leurs principales missions

Découvrir plus d'articles sur :