Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La sonde Juno a transmis des photos de Ganymède, le satellite de Jupiter, une première en 20 ans

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La sonde Juno a transmis des photos de Ganymède, le satellite de Jupiter, une première en 20 ans
La sonde Juno passant près de Ganymède. © NASA/JPL-Caltech; NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS

Grise, fortement cratérisée et émergeant du noir de l'espace, Ganymède ressemble beaucoup à notre Lune. Mais le rocher glacé est à plus de 400 millions de kilomètres — c'est la plus grande lune du système solaire, et elle tourne autour de Jupiter. Le vaisseau spatial Juno de la NASA tourne autour de Jupiter depuis 2016, mais, lundi, il a frôlé Ganymède, s'approchant à moins de 1 000 kilomètres de la lune. Aucun engin spatial ne s'était approché d'aussi près depuis plus de deux décennies — la dernière approche remonte à la sonde Galileo de la NASA en 2000.

En seulement 25 minutes, Ganymède est passé d'un point lumineux éloigné du point d'observation de Juno à un disque rond et imposant, puis à un point lumineux. La sonde a eu juste le temps de prendre cinq photos. La NASA a publié les deux premières images mardi : il s'agit des clichés les plus détaillés jamais pris de cette lune gargantuesque.

À lire aussi — Des images étonnantes de Jupiter et de sa Grande Tache rouge saisies par deux télescopes

"C'est le plus proche qu'un engin spatial se soit approché de cette lune mammouth depuis une génération", a déclaré Scott Bolton, qui dirige l'équipe de la sonde Juno, dans le communiqué de presse de la NASA. "Nous allons prendre notre temps avant de tirer des conclusions scientifiques, mais en attendant, nous pouvons simplement nous émerveiller devant cette merveille céleste — la seule lune de notre système solaire plus grande que la planète Mercure."

Les scientifiques pensent que Ganymède pourrait abriter un océan d'eau salée à 800 kilomètres sous sa coquille glacée — qui contiendrait plus d'eau que la Terre. C'est également la seule lune du système solaire à posséder son propre champ magnétique, qui crée une aurore à ses pôles. Les scientifiques espèrent que le survol de Juno leur permettra d'en savoir plus sur l'enveloppe de glace de Ganymède et sur son champ magnétique.

La première image prise par Juno, ci-dessous, capture presque un côté entier de la lune incrustée de glace. Chaque pixel couvre environ 1 kilomètre.

Cette image de Ganymède a été obtenue par l'imageur JunoCam lors du survol de la lune glacée par Juno le 7 juin 2021. NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS

Cette image provient uniquement du filtre à lumière verte de la caméra Juno. Dans les jours à venir, la NASA s'attend à recevoir d'autres images du vaisseau spatial, y compris celles capturées avec ses filtres de lumière rouge et bleue. Cela permettra à l'agence de créer un portrait coloré de Ganymède.

La caméra de navigation en noir et blanc de Juno a également pris une photo, ci-dessous, de la face sombre de Ganymède. Elle est visible grâce à la lumière diffusée par Jupiter.

La face cachée de Ganymède. NASA/JPL-Caltech/SwRI

Version originale : Morgan McFall-Johnsen/Insider

À lire aussi — La NASA révèle les premières images du pôle Nord de la lune Ganymède

Découvrir plus d'articles sur :