Publicité

La startup française Aircall devient une licorne après un nouveau tour de table de 120M$

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La startup française Aircall devient une licorne après un nouveau tour de table de 120M$
La France compte désormais une quinzaine de licornes comme Deezer, Blablacar, Doctolib, Mirakl, ou encore Dataiku. © Aircall
Publicité

La jeune pousse française Aircall devient la seizième licorne de l'Hexagone. Spécialisée dans la téléphonie d'entreprise connectée, l'entreprise est désormais valorisée à plus de 1 milliard de dollars, après avoir réalisé une levée de fonds de 120 millions de dollars (environ 100,6 millions d'euros), a-t-elle annoncé mercredi 23 juin. Ce tour de table mené par Goldman Sachs Asset Management, qui a rassemblé des investisseurs déjà présents dans le capital de l'entreprise ainsi que de nouveaux venus, porte à 226 millions de dollars (189,5 millions d'euros) le montant de fonds levés par Aircall depuis sa création en 2014.

Cette opération lui permet d'autres licornes françaises telles que BlaBlaCar ou Back Market, alors que les startups de la "French Tech" ont actuellement le vent en poupe. En l'espace de quelques semaines, quatre autres start-up françaises comme Ledger, Back Market, Shift Technology et Alan ont fait leur entrée dans le club fermé des jeunes sociétés technologiques dont la valeur est estimée à plus d'un milliard de dollars. Emmanuel Macron a de son côté fixé un objectif de 25 licornes françaises d'ici 2025.

À lire aussi — La startup française Ledger, spécialisée dans les cryptoactifs, devient à son tour une licorne

'La France attire énormément'

Aircall, qui compte environ 450 employés entre Paris, New York, Madrid et Sydney, propose aux entreprises une solution logicielle de téléphonie intégrée à leurs outils numériques quotidiens pour gérer leurs flux d'appels et leurs services clients. L'entreprise, qui connaît une croissance de plus de 70% pour un chiffre d'affaires estimé à "plusieurs dizaines" de millions de dollars, compte désormais accélérer son expansion à l'international, où elle génère 85% de ses revenus, ainsi que son recrutement.

"On va recruter 260 personnes uniquement sur l'année 2021, on devrait finir avec 600 employés à la fin de l'année. En 2024, on devrait être environ 1 500 dans nos prévisions", explique à l'AFP Jonathan Anguelov, co-fondateur d'Aircall, qui prévoit également l'ouverture prochaine de nouveaux bureaux à Londres et Berlin.

"Maintenant la France attire énormément, les financiers du monde entier s'intéressent aux boîtes françaises. Une introduction en bourse seulement aux États-Unis n'est plus la seule alternative possible, souligne l'entrepreneur. La France et l'Europe reviennent sous le feu des projecteurs. C'est très positif."

À lire aussi — Les particuliers vont pouvoir participer aux levées de fonds des entreprises cotées à la Bourse de Paris

Découvrir plus d'articles sur :