Publicité

La Terre a basculé sur le côté il y a 84 millions d'années avant de se redresser, selon une étude

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La Terre a basculé sur le côté il y a 84 millions d'années avant de se redresser, selon une étude
La Terre prise par la caméra EPIC (Earth Polychromatic Imaging Camera) de la NASA. © Reuters/NASA
Publicité

Si vous aviez pu observer la Terre depuis l'espace à la fin du Crétacé, à l'époque du Tyrannosaurus Rex et du Triceratops, vous auriez eu l'impression que la planète entière s'était renversée sur le côté. Selon une nouvelle étude, la Terre s'est inclinée de 12 degrés il y a environ 84 millions d'années. "Une inclinaison de 12 degrés de la Terre pourrait affecter la latitude d'autant", a déclaré à Insider Sarah Slotznick, géobiologiste au Dartmouth College et coauteur de la nouvelle étude. Cela déplacerait approximativement la ville de New York à l'endroit où se trouve actuellement Tampa, en Floride, a-t-elle ajouté.

Imaginez la Terre comme une truffe au chocolat : un centre visqueux enchâssé dans une coque durcie. Le centre est constitué d'un manteau semi-solide qui entoure le noyau externe liquide. La couche supérieure de la truffe, la croûte terrestre, est fragmentée en plaques tectoniques qui s'assemblent comme un puzzle. Les continents et les océans reposent sur ces plaques, qui surfent sur le manteau. Les chercheurs ont découvert qu'il y a 86 à 79 millions d'années, la croûte et le manteau avaient tourné autour du noyau externe de la Terre, puis étaient revenus en arrière, faisant basculer la planète entière, puis la redressant comme un jouet à bascule.

À lire aussi — L'axe de la Terre se déplacerait plus rapidement en raison du changement climatique, selon une étude

L'utilisation de roches magnétiques pour suivre le basculement de la Terre

Vue d'artiste des différentes couches de notre planète, notamment la croûte, le manteau et les noyaux interne et externe. Getty Images

Les scientifiques peuvent reconstituer une image des plaques tectoniques qui se trouvaient là il y a des millions d'années, en analysant ce que l'on appelle les données paléomagnétiques. Lorsque la lave à la jonction de deux plaques tectoniques refroidit, une partie de la roche qui en résulte contient des minéraux magnétiques qui s'alignent sur la direction des pôles magnétiques de la Terre au moment où la roche s'est solidifiée. Même après le déplacement des plaques contenant ces roches, les chercheurs peuvent étudier cet alignement magnétique pour déterminer où, sur la carte du globe, ces aimants naturels existaient dans le passé.

Les auteurs de l'étude ont examiné l'alignement magnétique d'anciens calcaires qu'ils ont collectés en Italie et ont constaté que la croûte terrestre se déplaçait d'environ 3 degrés tous les millions d'années pendant son inclinaison et son retour. "Nous n'avions jamais soupçonné que nous verrions cet événement complet", a déclaré à Insider Ross Mitchell, géophysicien à l'Académie chinoise des sciences et coauteur avec Sarah Slotznick.

Une plaque tectonique qui s'enfonce pourrait avoir fait basculer la Terre

Le vaisseau spatial NEAR de la NASA, qui se trouve sur un astéroïde, a pris cette image mosaïque de la Terre et de la Lune en janvier 1998.  NEAR Spacecraft Team/JHUAPL/NASA

Imaginez que la Terre est comme une toupie : si le poids de la toupie est uniformément réparti, elle devrait tourner parfaitement, sans aucune oscillation. Mais si une partie du poids se déplace d'un côté ou de l'autre, cela modifie le centre de masse de la toupie, qui s'incline alors vers le côté le plus lourd.

Selon Sarah Slotznick, les remontées de roches chaudes et de magma — appelées panaches mantelliques — du noyau externe vers la croûte ont pu jouer un rôle dans la modification de la répartition de la masse terrestre à la fin du Crétacé. Mais Ross Mitchell a déclaré que le déplacement des plaques tectoniques pourrait expliquer l'ancienne inclinaison de 12 degrés de la Terre. Lorsque des matériaux plus chauds et moins denses provenant des profondeurs du manteau s'élèvent vers la croûte et que des matériaux plus froids et plus denses descendent vers le noyau, ces plaques peuvent entrer en collision. Lors de l'impact, une plaque s'enfonce sous une autre.

Avant la fin du Crétacé, la plaque Pacifique — la plus grande plaque tectonique de la Terre, qui s'étend sur 40 millions de kilomètres carrés sous l'océan Pacifique — s'enfonçait sous une autre plaque située au nord. Il y a environ 84 millions d'années, la plaque Pacifique a commencé à s'enfoncer dans une autre direction, sous une autre plaque à l'ouest.

Ce changement "pourrait très bien avoir modifié l'équilibre littéral de la planète", a expliqué Ross Mitchell. Il n'a pas été surpris de constater que la Terre avait inversé sa course et s'était inclinée en arrière. "La couche externe de la planète se comporte de manière élastique comme un élastique et aurait repris sa forme initiale après l'excursion", a-t-il déclaré.

Version originale : Aylin Woodward/Insider

À lire aussi — Les restes enfouis d'une ancienne planète pourraient impacter le champ magnétique terrestre

Découvrir plus d'articles sur :