Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La voile solaire, ça marche ! Il est possible de se déplacer dans l'espace sans carburant

La voile solaire, ça marche ! Il est possible de se déplacer dans l'espace sans carburant
© The Planetary Society

Planetary Society, l'association américaine qui promeut l'exploration spatiale, a annoncé ce jeudi 31 juillet 2019 avoir réussi un exploit historique : sa voile solaire LightSail 2, en orbite autour de la Terre depuis mardi 23 juillet 2019, a réussi à élever son altitude uniquement à l'aide de la pression des radiations solaires, "quelque chose qui n'a jamais été fait auparavant", a déclaré l'organisme dans un tweet. "LightSail 2 est désormais la voile solaire la plus performante à ce jour et elle est financée à 100% par les membres de notre association et nos sponsors !"

Le projet de 7 millions de dollars avait pour but de démontrer la possibilité d'une nouvelle forme de propulsion, sans l'aide d'un moteur, de carburant ou de panneaux solaires électriques. Il ne s'agit toutefois pas de la première voile solaire à voler avec succès, puisque la JAXA, l'agence spatiale japonaise, avait réussi à faire voler la voile Ikaros en 2010.

Une technologie qui pourrait être prometteuse

Après avoir quitté la Terre à bord de la fusée Falcon Heavy de SpaceX, le microsatellite LightSail 2 a déployé ses voiles légères, fines et réfléchissantes en polyester le long de quatre tubes télescopiques. Enfin, les photons solaires créent une poussée qui génère une accélération, ce qui permet au microsatellite de se déplacer.

Interrogé par Le Parisien, Jean-Yves Prado, président de l'Union pour la promotion de la propulsion photonique, a déclaré que "les satellites à voile solaire seraient particulièrement efficaces pour des missions interplanétaires ou pour l'observation des astéroïdes". Sur Twitter, le directeur de Planetary Society Bill Nye a avancé que cette technologie pourrait "permettre de baisser le coût des missions", en supprimant le coût du carburant.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :