Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

L'action de Twitter chute de 10% après le bannissement définitif de Donald Trump

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

L'action de Twitter chute de 10% après le bannissement définitif de Donald Trump
Les actions de Twitter ont chuté lundi à cause du bannissement de Donald Trump de la plateforme. © REUTERS/Jonathan Ernst

L'action de Twitter a chuté de 10 % en pré-marché lundi, alors que le réseau social a définitivement banni le compte du président Donald Trump vendredi soir. Les patrons de Twitter ont suspendu le compte du président américain — qui comptait environ 88 millions d'adeptes — alors que ce dernier encourageait les conspirations sur la fraude électorale et le vol d'élections, a incité des milliers de ses partisans à assiéger le Capitole la semaine dernière.

"Après avoir examiné de près les récents tweets du compte @realDonaldTrump et le contexte qui les entoure, nous avons suspendu définitivement le compte en raison du risque de nouvelles incitations à la violence", a déclaré Twitter. Cette interdiction définitive faisait suite à la suspension de Donald Trump par son rival Facebook pour au moins les deux semaines restantes de sa présidence. Le PDG Mark Zuckerberg a défendu cette décision dans un post sur Facebook jeudi, arguant que Trump semblait vouloir utiliser son compte pour miner une transition pacifique du pouvoir et risquait de déclencher plus de violence.

L'action de Twitter a probablement chuté parce que les investisseurs craignent que l'interdiction de Donald Trump n'érode l'intérêt pour la plateforme et n'entraîne un boycott de la part de ceux qui considèrent cette décision comme politiquement motivée, et une façon de faire taire une importante voix conservatrice.

Version originale : Theron Mohamed/Business Insider

A lire aussi — Facebook a censuré les discussions de ses employés sur l'opportunité de bannir Donald Trump du réseau alors qu'il incitait à l'insurrection

Découvrir plus d'articles sur :