Publicité

L'action de Virgin Galactic s'effondre à Wall Street, suite au report du premier vol commercial

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

L'action de Virgin Galactic s'effondre à Wall Street, suite au report du premier vol commercial
De nouvelles difficultés techniques retardent les projets de Virgin Galactic. © 2018 — Virgin Galactic
Publicité

Virgin Galactic fait face à de nouvelles difficultés dans la course au tourisme spatial. La compagnie dégringolait à la Bourse de New York vendredi 15 octobre après l'annonce du report d'un trimestre de son premier vol commercial, initialement prévu au troisième trimestre 2022. Dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de Wall Street, l'action chutait de plus de 20%.

L'entreprise a expliqué jeudi 14 octobre dans un communiqué qu'un programme de mise à niveau de ses vaisseaux spatiaux VMS Eve et VSS Unity, visant à renforcer la sécurité des appareils, allait démarrer avec un mois de retard. Un récent test en laboratoire a révélé "une réduction possible de la marge de résistance de certains matériaux utilisés pour modifier des joints spécifiques", a précisé Virgin Galactic, qui dit vouloir attendre la fin des travaux pour effectuer un nouveau vol d'essai. Par conséquent, le premier vol commercial de Virgin Galactic est désormais prévu au quatrième trimestre de l'année prochaine.

À lire aussi — Le vaisseau de Virgin Galactic a connu un incident lors du vol de Richard Branson en juillet

"Nos décisions sont motivées par une analyse détaillée et rigoureuse et nous volons en fonction des données les plus précises et complètes possibles", a indiqué le directeur général de Virgin Galactic Michael Colgalzier, cité dans le communiqué. L'entreprise fondée par le milliardaire britannique Richard Branson affirme que le retard n'est en revanche pas lié à un potentiel vice de fabrication, dévoilé en septembre et qu'elle dit avoir résolu.

Le régulateur aérien américain, la FAA, a par ailleurs levé le mois dernier son ordre d'interdiction de vol à Virgin Galactic après une enquête sur une trajectoire anormale lors d'un décollage en juillet. La FAA avait accusé l'entreprise de ne pas lui avoir communiqué les informations nécessaires sur ce vol auquel avait participé M. Branson.

La compétition entre milliardaires pour le tourisme spatial fait rage, de Richard Branson au fondateur d'Amazon Jeff Bezos, dont la compagnie Blue Origin a fait décoller mercredi une fusée avec à son bord William Shatner, l'acteur de la série culte Star Trek. L'entreprise SpaceX d'Elon Musk a elle envoyé en septembre quatre touristes spatiaux pour trois jours autour de la Terre.

À lire aussi —Le tourisme spatial démarre, mais où commence vraiment l'espace ?

Découvrir plus d'articles sur :