Laurent Fabius, président du Conseil Constitutionnel. Wikimedia Commons

Des anciens employés de LafargeHolcim ont déposé cette semaine une demande d'audition par la justice de Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères de mai 2012 à février 2016, dans le cadre de l'enquête des activités du cimentier en Syrie ouverte en juin dernier, rapporte Francetvinfo.

"La justice française ne doit oublier aucun acteur dans cette affaire. L'État doit être exemplaire, les juges doivent donc rechercher son éventuelle responsabilité", a déclaré Marie-Laure Guislain, responsable de l'ONG Sherpa, qui défend des anciens salariés syriens de Lafarge et qui s'est porté partie civile dans l'enquête. 

L'association de juristes et d'avocats Sherpa a également demandé aux trois juges chargés de l'enquête d'entendre deux anciens ambassadeurs de France en Syrie, précise Francetvinfo.

Plusieurs dirigeants de Lafarge-Holcim ont affirmé aux enquêteurs que le ministère des affaires étrangères était au courant des activités du cimentier en Syrie. Certains auraient même dit que le Quai d'Orsay les aurait poussé à rester en Syrie malgré la guerre.

Francetvinfo rapporte que Christian Herrault, le DG adjoint de Lafarge de l'époque, a déclaré: 

"Tous les six mois, on allait voir le Quai d’Orsay qui nous poussait à rester. (…) Le Quai d’Orsay dit qu’il faut tenir, que ça va se régler".

Une version réfutée par le ministère des affaires étrangères via des sources diplomatiques. Au contraire, le ministère aurait "alerté le groupe Lafarge sur les risques encourus à rester en Syrie". 

Le Parquet de Paris avait ouvert en juin dernier une information judiciaire contre le cimentier LafargeHolcim — leader mondial des matériaux de construction qui a fusionné en 2015 avec Holcim — dans l'affaire de sa filiale syrienne, soupçonnée d'avoir contribué à financer l'organisation Etat islamique (EI) entre 2012 et 2014. Cette enquête a été ouverte pour financement d'entreprise terroriste et mise en danger de la vie d'autrui.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un cadre d'Amazon Studios a été mis à pied après que Rose McGowan a affirmé qu'il n'avait rien fait quand elle lui a dit avoir été violée par Harvey Weinstein

VIDEO: Le PDG d'une grande compagnie aérienne donne ses conseils de voyage