Arnaud Lagardère arrête la presse magazine en France — et l'hebdomadaire Elle va devenir tchèque 73 ans après sa création

Arnaud Lagardere a décidé de se séparer des activités presse magazine du groupe fondé par son père. REUTERS/Philippe Wojazer

Lagardère a annoncé mercredi 18 avril 2018 avoir engagé des négociations exclusives avec le groupe de presse Czech Media Invest, en vue de la vente de ses titres de presse magazine en France, dont "Elle", l'emblématique magazine féminin du groupe.

En mars, Arnaud Lagardère, le gérant du groupe, a décidé de recentrer les activités de l'entreprise autour des activités d'édition et de son réseau de kiosques dans les aéroports et les gares.

Elle a été créé en 1945 par Hélène Lazareff et Marcelle Auclair.

Le magazine s'est vendu à 330.000 exemplaires (diffusion France payée) en 2017, une diffusion quasi-stable (- 0,96%), selon les données de l'Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM).

Lagardère conserverait cependant la marque Elle ainsi que l'ensemble de ses licences internationales.

Outre Elle et ses déclinaisons, ce projet de cession à Czech Media Invest concerne les sites Internet de Elle en France, Version Femina, Art & Décoration, Télé 7 Jours et ses déclinaisons, France Dimanche, Ici Paris et Public.

Le groupe garderait Europe 1, Paris Match et le Journal du Dimanche.

Le montant de la transaction, qui devrait être finalisée dans les prochaines semaines, n'est pas précisé. La conclusion de l'opération reste notamment soumise à la consultation des instances représentatives du personnel, a précisé le groupe.

Lagardère avait déjà annoncé la veille la vente au même groupe de ses actifs de radios en République tchèque, Pologne, Slovaquie et Roumanie pour 73 millions d'euros.

La démantèlement de la division media devrait ensuite se poursuivre avec la vente de la chaine de la TNT Gulli, spécialisée sur le jeune public, qui pourrait intéresser des diffuseurs comme M6, TF1 ou encore un groupe comme Mediawan, croit savoir Le Figaro.

En 2014, le groupe s'était déjà séparé de plusieurs titres comme Psychologies et Première.

Des discussions auraient lieu avec Mondadori et Marie Claire en début d'année pour former un ensemble à un milliard d'euros mais elles auraient achoppé depuis.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Apple se préparerait à lancer un service de news payant — et cela fait partie d'un vaste projet pour tirer plus de revenus des contenus

Une nouvelle fonctionnalité de Facebook est détournée pour visionner des films piratés