Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

L'Allemagne va autoriser les véhicules autonomes sur ses routes pour 2022

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

L'Allemagne va autoriser les véhicules autonomes sur ses routes pour 2022
Volkswagen vise à s'imposer comme la marque leader dans les véhicules utilitaires sans chauffeur. © Volkswagen

L'Allemagne devrait être le premier pays européen où l'on croisera une voiture sans conducteur au volant. Jeudi 20 mai, le parlement allemand a adopté une loi autorisant la circulation des véhicules autonomes sur les routes du pays d'ici 2022. Le texte porte spécifiquement sur les automobiles de stade 4, c'est-à-dire uniquement pilotées par un ordinateur et sans présence humaine à son bord.

"Nous devons prendre des mesures supplémentaires pour exploiter le potentiel de ces technologies et mettre en place un système concordant afin que la société puisse participer" précise le projet de loi. Dans les faits, Berlin souhaite d'abord déployer des véhicules autonomes destinés au transport public ou commercial. Le gouvernement espère que ses citoyens pourront se déplacer dans des navettes sans chauffeurs dans les prochaines années. Un van pourrait par exemple aller chercher les employés d'un entreprise pour se déplacer d'un bâtiment à un autre situé à l'autre bout de la ville. Cette technologie est aussi très attendue par les personnes mobilité à réduite qui auront désormais le droit de prendre la route. En Bavière, dans le sud du pays, deux sociétés Argo AI et Mobileye, une filiale d'Intel, ont déjà eu l'autorisation de tester leurs véhicules sur l'autoroute, à plus de 130 km/h.

À lire aussi — Dubaï accueillera une flotte de taxis autonomes dès 2023

Des véhicules utilitaires autonomes en vente pour 2025

De quoi faire les affaires de Volkswagen, le leader allemand dans la construction automobile, qui se rêve en champion mondial de la voiture du futur. En novembre 2020, le groupe annonçait vouloir investir 73 milliards d'euros d'investissement dans la voiture électrique et connectée. La marque de Wolfsburg va d'ailleurs tester ses premiers véhicules utilitaires sans conducteurs à l'aéroport de Munich cet été. Baptisés ID Buzz, leur design rappelle le célèbre Combi des années 1960 et devraient être commercialisés pour le grand public en 2025. Volkswagen chercherait à concurrencer Tesla, le leader américain de l'électrique, avec une berline autonome dès 2026.

Le Royaume Uni prévoit aussi de laisser rouler des voitures sans conducteurs : le parlement britannique a adopté le mois dernier une loi autorisant la circulation des véhicules autonome de stade 3. À ce niveau, la présence d'un chauffeur est obligatoire sur le poste de conduite pour rapidement reprendre le véhicule en main.

En France, on préfère pour l'instant rester prudent. L'autonomie est limitée par la loi au second stade : le véhicule peut par exemple se garer automatique sans l'aide du chauffeur. Face aux précautions prises par les autres États, l'Allemagne pourrait bien prendre de l'avance sur les pays européens dans le futur.

À lire aussi — Selon Tesla, l'accident mortel au Texas est dû à une erreur humaine et non au système d'assistance

Découvrir plus d'articles sur :