Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

L'amas d'étoiles le plus proche du Soleil serait en train de se détruire

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

L'amas d'étoiles le plus proche du Soleil serait en train de se détruire
L'amas d'étoiles Haydes serait en cours de destruction. © ESA

L'amas d'étoiles le plus proche du Soleil, surnommé Haydes, est peut-être en train de se détruire. Et selon l'Agence spatiale européenne (ESA), il pourrait être la clé pour trouver des preuves de l'existence de "sous-halos de matière noire". En termes simples, les sous-halos de matière noire sont des nuages invisibles de particules, qui seraient des vestiges de la formation de la Voie lactée. Les scientifiques pensent que ces sous-halos se forment pour former un réseau invisible à travers la galaxie. Ce réseau exerce une influence gravitationnelle sur tout ce qui ose s'en approcher de trop près.

Pour être clair, l'existence des sous-halos de matière noire n'est que théorique jusqu'à présent et n'a jamais été observée directement. C'est pourquoi l'Agence spatiale européenne est ravie d'avoir enfin une piste qu'elle peut suivre pour percer une partie du mystère de la matière noire.

À lire aussi — Des astronomes ont capturé de rares images d'un trou noir dévorant une étoile

L'amas d'étoiles le plus proche du Soleil

L'amas d'étoiles Haydes se trouve à environ 153 années-lumière de la Terre. Il peut être repéré sans l'aide d'un télescope sous la forme d'un "V" d'étoiles brillantes dans le ciel nocturne. Les amas d'étoiles perdent naturellement leurs étoiles car, au sein de l'amas, les étoiles s'attirent mutuellement par la gravité. Ce tiraillement constant modifie la vitesse à laquelle ces étoiles se déplacent. Certaines se retrouvent au centre, tandis que d'autres sont poussées vers les bords de l'amas.

Celles qui se trouvent à la périphérie de l'amas risquent d'être emportées par la force gravitationnelle de la galaxie, formant deux longues queues appelées "queues de marée". Alors que l'une de ces queues se trouve à l'avant de l'amas d'étoiles, l'autre se trouve derrière. Même si les queues de marée ne sont pas un phénomène aussi obscur que les halos de matière noire, elles n'ont jamais été observées aussi près de la Terre. Jusqu'à présent, la plupart des observations concernaient des galaxies en collision.

La chercheuse de l'ESA Tereza Jerabkova, qui a fait cette découverte, s'est rendue compte que la queue de marée semblait manquer d'étoiles. Selon elle, c'était le signe que quelque chose de bien plus "brutal" se déroulait dans le voisinage cosmique de Haydes.

Version originale : Prabhjote Gill/Business Insider Inde

À lire aussi — Voici la toute première photo de 2 planètes en orbite autour d'une étoile comme le Soleil

Découvrir plus d'articles sur :