Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Lamborghini va tester des matériaux composites en fibres de carbone dans les conditions extrêmes de l'espace

Lamborghini va tester des matériaux composites en fibres de carbone dans les conditions extrêmes de l'espace
© NASA

Le constructeur automobile Lamborghini va envoyer des matériaux composites en fibre de carbone dans l'espace pour les tester dans des conditions extrêmes, rapporte le site Slash Gear citant le communiqué de l'entreprise italienne. Une fusée Northrop Grumman Antares transportant ces matériaux devrait ainsi décoller le 2 novembre 2019 du Wallops Flight Facility en Virginie en direction de la Station spatiale internationale (ISS). L'objectif d'un tel projet est de voir comment les cinq différents matériaux composites conçus par Lamborghini réagissent dans des conditions extrêmes de l'espace. Ces résultats pourraient éventuellement servir pour mettre au point des applications futures sur les voitures et dans le domaine médical.

Pendant une période de six mois, "les matériaux seront soumis non seulement à des cycles d'excursion thermique extrêmes avec des pics allant de - 40 à 200 degrés centigrades, mais aussi à des doses massives de rayonnement ultraviolet, de rayons gamma et de flux d'oxygène atomique causés par l'ionisation, par le rayonnement solaire, des couches les plus hautes et raréfiées de l'atmosphère terrestre", peut-on lire dans le communiqué du constructeur italien.

A lire aussi — L'administration Trump envisage de confier la gestion de la Station spatiale internationale à une entité privée en 2025

L'expérience fait partie d'une campagne test financée par l'US National Laboratory de l'ISS et supervisée par le Houston Methodist Research Institute, avec qui Lamborghini s'est associé depuis quelques années pour un projet de recherche commun sur les matériaux composites de fibre de carbone.

A la fin de la mission, les échantillons qui seront rapportés sur Terre seront examinés par Lamborghini et le Houston Methodist Research Institute pour voir l'ampleur de leur dégradation en termes de propriétés chimiques, physiques et mécaniques.

Récemment, la NASA a annoncé qu'elle allait permettre aux entreprises privées d'utiliser des parties de la Station spatiale internationale (ISS) pour des activités à but commercial. Concrètement, cela signifie que des sociétés privées pourront utiliser l'ISS pour tourner des films ou des publicités, envoyer leurs propres astronautes ou touristes spatiaux ou encore tester leurs produits, peut-on lire dans la nouvelle directive de la NASA. De plus, ces entreprises pourront également utiliser les ressources disponibles sur l'ISS à des buts commerciaux, comme même faire appel à l'expertise des astronautes en mission à bord de l'ISS.

Découvrir plus d'articles sur :