L'app Bolt empêche Usain Bolt d'utiliser son nom pour ses trottinettes électriques

L'app Bolt empêche Usain Bolt d'utiliser son nom pour ses trottinettes électriques

L'ancien sprinter et champion olympique Usain Bolt sur une trottinette électrique éponyme à Paris, le 15 mai 2019. REUTERS/Gonzalo Fuentes

Et de douze ! Bolt Mobility, sous la férule de son ambassadeur et investisseur Usain Bolt, vient de lancer un nouveau service de trottinettes électriques à Paris. Mais il ne pourra pas utiliser le nom du champion olympique. Comme nous le révélions hier, le tribunal de grande instance de Paris saisi en référé — une procédure d'urgence — a interdit à Bolt Mobility "de faire usage sous quelque forme et quelque support que ce soit (...) du signe Bolt, pour accompagner en France la promotion, la fourniture et l'offre de services de transports à la personne", selon une décision du 15 mai que Business Insider France a pu consulter jeudi.

Bolt estimait que cet homonymie entre deux services concurrents est un problème pour sa marque et pour les utilisateurs. Bolt Mobility. "Nous espérons que nous pourrons empêcher une autre compagnie d'arriver et d'utiliser le même nom car c'est déroutant pour les consommateurs", nous déclarait Martin Villig, co-fondateur avec son frère Markus de Bolt en 2013 en Estonie, interrogé par Business Insider France mercredi 15 mai à l'occasion de son passage à Paris pour VivaTech. La justice lui a donc donné raison. En conséquence, Bolt Mobility a dû rebaptiser son service "B" "avec sur le côté en petits caractères 'par Usain Bolt'", explique au Figaro, Didier Louvet, directeur général France l'entreprise américaine. Et les 450 trottinettes ont été bardées d'un sparadrap noir pour cacher le nom, comme on a pu le voir à VivaTech hier.

Capture d'écran VivaTech 2019.

A lire aussi : Paris compte maintenant 10 services de trottinettes en libre-service, certains vont être forcés d'abandonner

Bolt est déjà présente depuis huit mois à Paris avec son propre service de trottinettes électriques — 1000 à ce jour. L'ex-Taxify a lancé ses trottinettes électriques en septembre 2018 et a pris le nom de Bolt en mars 2019 pour toutes ses activités en Europe et en Afrique. Les applications de Bolt Mobility — née en 2018 aux Etats-Unis — prendront le nom de Bolt Scooters à Paris. "Nous avions entendu qu'ils avaient prévu de se lancer. C'est une entreprise américaine, nous sommes une entreprise européenne et dominons le marché du transport sur le continent. Nous avons protégé notre marque commerciale dans les 54 marchés où nous sommes présents. Nous pensons que nous avons le droit d'utiliser Bolt ici. Nous avons travaillé pendant un an sur ce rebranding", nous a expliqué Martin Villig.

A Paris, la flotte de trottinettes, actuellement estimée à 15.000, pourrait croître à 40.000 d'ici la fin de l'année selon les estimations. Face aux critiques et plaintes, la Mairie de Paris tente de réguler cette activité en attendant le vote de la loi d'orientation des mobilités au Parlement.

En fin d'année 2017, les VTC Taxify avaient été condamnés par le tribunal de grande instance de Paris à changer de nom au motif que cette appellation créait une confusion avec les services concurrents des taxis. L'entreprise estonienne avait pris le nom de Txfy avant de devenir Bolt.

Cet article a été mis à jour le 17 mai après consultation par Business Insider France de la décision du tribunal de grande instance de Paris.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Airbus et la RATP s'allient pour tenter de déployer des navettes volantes autonomes dans les 5 ans

VIDEO: Pourquoi le correcteur automatique d'Apple fait tant d'erreurs, selon l'ingénieur qui a contribué à sa création

  1. Maillard

    Bien fait dégage le vrais bolt va récupérer son nom plagiat cest tous

Laisser un commentaire