Le secteur des VTC à la demande compte un acteur de plus à Paris. L'app Wheely fait son apparition ce lundi 16 septembre 2019 alors que ce marché compte déjà plusieurs entreprises installées — Uber, Bolt, Kapten, Marcel — sans compter les taxis. Basée à Londres, Wheely mise sur un service haut de gamme, voire de luxe, pour attirer une nouvelle clientèle. Là où les chauffeurs Uber conduisent en majorité des voitures d'occasion comme des Peugeot 508 pour des raisons de rémunération, Wheely proposera uniquement des Mercedes-Benz. L'app débutera avec des Mercedes-Benz classe S et s'étendra dès novembre à des classe E et V pour le monospace. 

"Il n'est pas possible d'offrir un service bon marché et sûr en même temps. Tu dois en choisir deux", a déclaré le PDG Anton Chirkunov au Financial Times l'année dernière. Comme Uber à ses débuts, Wheely assure que ses chauffeurs porteront un costume et s'occuperont "des passagers de l'ouverture des portes jusqu'à la prise en charge des bagages". L'entreprise insiste dans sa communication sur la sélection des chauffeurs "à travers un processus individualisé et rigoureux afin d'être sûr qu'ils puissent offrir la meilleure expérience possible". Wheely ne propose pas que des courses à la demande mais aussi des pré-réservations pour des courses vers l'aéroport par exemple. Vous pouvez ainsi choisir que la voiture n'arrive que dans 15 ou 30 minutes par exemple.

A lire aussi — Le prix de votre course Uber pourrait fondre de 80% dans les 10 ans à venir

Fondée en 2010 par Anton Chirkunov, Wheely est présente à Moscou, Saint-Petersbourg et Londres. Elle compte 4 500 chauffeurs indépendants pour lesquels elle prend 20% de commission sur les courses. Elle a levé 15 millions de dollars en avril dernier. L'enjeu pour l'entreprise est désormais de prouver que des clients sont prêts à payer plus cher des courses pour un service haut de gamme et ainsi déployer son modèle dans plusieurs villes pour réaliser des économies d'échelle.  Paris, qui connaît un manque de chauffeurs disponibles devient donc un bon test pour Wheely.

L'entreprise affirme qu'elle génère 50 millions de dollars de réservations annuelles et qu'elle connaît une croissance annuelle de 100% depuis son lancement en 2012. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le cofondateur de Bolt nous explique pourquoi sa startup est 'plus efficace' qu'Uber