L'application Zao qui vous permet de remplacer le visage d'une star par le votre est bluffante mais inquiète

Zao semble n'avoir besoin que d'un seul selfie pour créer un deepfake. Visual China Group via Getty Images

Un nouveau phénomène s'est emparé des utilisateurs d'iPhone chinois — il s'agit d'une nouvelle application appelée Zao, qui permet aux gens de transposer de manière convaincante et assez hilarante leur visage sur celui d'acteurs comme Leonardo DiCaprio, Kit Harington, qui joue dans "Game of Thrones", et bien d'autres. Zao s'est classée en tête des téléchargements iOS en Chine ce week-end après son lancement sur l'App Store vendredi. Lundi 2 septembre, Zao restait en tête de l'App Store en Chine, selon App Annie. L'application est actuellement disponible uniquement pour les personnes qui possèdent un numéro de téléphone chinois, et n'est pas listé dans l'App Store ou le Play Store en France ou aux États-Unis.

Créée par le développeur chinois MoMo, l'application Zao permet aux utilisateurs de transposer leur visage sur un large éventail d'acteurs, de chanteurs, et même de personnages de jeux vidéo. Il suffit que les utilisateurs téléchargent une seule image de leur visage et l'application la colle automatiquement sur des clips vidéo sélectionnés pour eux. Les résultats sont étonnamment convaincants et inattendus. La technologie appelée "deepfake" utilise l'intelligence artificielle (IA) pour analyser le visage d'une personne et ensuite l'associer à la vidéo d'une autre personne. Récemment, l'IA est devenu plus sophistiquée et, comme le montre l'application Zao, plus accessible.

A lire aussi : Trois choses à savoir sur le futur de intelligence artificielle, par le Français Yann LeCun, son responsable chez Facebook

Voici quelques deepfakes générés par Zao : 

Ce tweet du développeur de jeux vidéo Allan Xia montre son visage greffé sur différentes images de Leonardo DiCaprio.

Allan Xia a également eu un dialogue avec lui-même en collant son visage à la fois sur Jon Snow et Samwell Tarly dans 'Game of Thrones'.

L'application a une fonctionnalité de génération de GIF, comme vous pouvez le voir dans ce tweet d'Allan Xia en Wolverine.

L'IA semble aussi fonctionner avec les personnages de jeux vidéo, voici Allan Xia qui a inséré son visage dans le jeu 'Devil May Cry.'

Pour finir, Allan Xia a remplacé le visage d'un chanteur de K-Pop par le sien.

Le twitto Nikk Mitchell s'est également frayé un chemin dans la filmographie de Leonardo DiCaprio.

Nikk Mitchell a exprimé son étonnement, en se faisant passer pour deux acteurs chinois.

Le spécialiste de la tech chinoise Matthew Brennan s'est quant à lui incrusté dans la série 'The Big Bang Theory'.

Et le twitto Andrew Rae s'est transposé dans le film 'Braveheart'.

Zao n'est actuellement pas accessible aux utilisateurs non chinois, mais elle soulève des inquiétudes sur la confidentialité et sur l'éthique des deepfakes.

Un ouvrier en train d'ajuster les caméras de sécurité autour de la place Tiananmen à Pékin le 30 septembre 2014. GREG BAKER/AFP/Getty Images

Derrière Zao se trouve MoMo, une société qui développe des réseaux sociaux, propriétaire de l'application de rencontre chinoise Tantan. Bloomberg et The Guardian ont rapporté qu'après que l'application est devenue virale, des doutes sur la confidentialité ont commencé à émerger de la part d'utilisateurs. Ces derniers ont repéré une ligne dans les conditions de l'application stipulant que Zao avait un accès "gratuit, irrévocable, permanent, transférable et relicenciable" aux contenus générés par les utilisateurs.

En conséquence, WeChat, le service de chat populaire en Chine, a bloqué Zao sur sa plateforme. Selon Bloomberg, Zao aurait alors rapidement mis à jour ses conditions, en déclarant que les "selfies" et "mini-vidéos" seraient utilisés uniquement pour améliorer l'application, ou toute autre chose qui a été approuvée par l'utilisateur.

Cette réaction soudaine rappelle la méfiance autour de FaceApp, une application russe qui utilisait l'IA pour appliquer divers filtres aux visages des utilisateurs afin de les faire paraître vieux ou de les faire changer de sexe.

Zao a également affirmé, selon Bloomberg : "Nous comprenons l'importance de la vie privée. Nous avons reçu les remarques et nous allons régler les problèmes que nous n'avons pas pris en considération, ce qui prendra un peu de temps."

Si Zao décide de rendre son application plus largement disponible, il est probable que les utilisateurs occidentaux soient encore inquiets. La Chine a utilisé la technologie de reconnaissance faciale pour étendre massivement son réseau de surveillance, et les utilisateurs hésiteront probablement à transmettre des données personnelles à un développeur étranger.

L'application chinoise Meitu est également devenue virale en Occident en 2017 pour ses retouches photos, mais a été critiquée car elle exigeait l'accès à des données personnelles comme le numéro de téléphone et les données de localisation. 

Version originale : Isobel Asher Hamilton/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'IA pourrait rendre les bugs et cyber-attaques plus dévastateurs — voici les sinistres prévisions d'un expert du risque

VIDEO: Voici pourquoi Steve Jobs ne laissait jamais ses enfants se servir d'un iPad