L'armée américaine a banni l'application TikTok de tous ses téléphones professionnels pour des raisons de sécurité

L'application TikTok faisait déjà l'objet d'une enquête aux Etats-Unis. L'armée vient désormais d'en interdire son utilisation sur les téléphones gouvernementaux. Getty Images/Omar Marques/SOPA Images/LightRocket

L'application préférée des ados n'a rien d'un jeu d'enfant pour l'armée américaine. Suivant les conseils du Pentagone, les Forces armées des Etats-Unis ont banni TikTok de tous les téléphones gouvernementaux fin décembre 2019. Dans une interview au site américain Military, le lieutenant-colonel Robin Ochoa a affirmé que l'application chinoise "est considérée comme une cyber menace". Cette mesure fait suite à un message du Département de la Défense, envoyé aux différents services de l'armée le 16 décembre, identifiant TikTok comme "présentant des risques potentiels pour la sécurité liés à son utilisation". 

Peu de temps après ce message, les soldats de la marine avaient reçu l'instruction de désactiver TikTok des smartphones fournis par l'Etat pour des raisons de sécurité, comme l'a rapporté Reuters. En cas de non respect de la consigne, l'accès à l'intranet du Corps des Marines serait bloqué afin d'empêcher tout risque de cyberattaque. En novembre, les élèves officiers avaient eux aussi eu l'ordre ne pas utiliser l'application chinoise. L'armée ne peut pas pour autant interdire à ses membres de télécharger TikTok sur leur téléphone personnel, mais il leur a été conseillé de faire attention aux messages reçus sur la plateforme.  

TikTok fait l'objet d'une enquête du gouvernement américain depuis novembre sur ses liens avec Pékin. L'application, autrefois appelée Musical.ly, a été rachetée par l'entreprise chinoise ByteDance en 2017. Des sénateurs américains s'inquiètent notamment de l'utilisation faite des données personnelles des utilisateurs, et soupçonnent le gouvernement chinois de s'en servir comme outil d'espionnage et de propagande.

Mais la Chine n'est pas la seule à utiliser TikTok pour embrigader de jeunes utilisateurs. En octobre 2019, l'organisation Etat islamique y avait diffusé des vidéos de propagande terroriste. 25 comptes liés à l'EI avaient notamment été signalés puis supprimés.

A lire aussi : Les meilleurs comptes dénichés sur TikTok en 2019

L'armée américaine s'est elle-même servie de l'application chinoise pour attirer de nouvelles recrues dans ses rangs. Selon le Washington Post, les contenus liés à l'armée sont populaires sur TikTok, avec 10,6 milliards de vues pour les vidéos comportant le hashtag #army, et plus de 826 millions de vues pour celles avec #miltary.   

Le major général Frank Muth, à la tête du commandement de recrutement des Forces armées américaines, avait affirmé au site Military début novembre 2019 : "Mes recruteurs trouvent l'application extrêmement utile lorsqu'il s'agit de monter de courtes vidéos pour promouvoir l'armée et diffuser des messages de recrutement ... tout ça en musique."

A l'époque, il n'avait eu aucune consigne concernant l'utilisation de TikTok. "Si nous recevons l'instruction d'arrêter de nous en servir, nous arrêterons absolument", avait-il ajouté. C'est désormais chose faite. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le patron de TikTok a annulé sa rencontre avec les sénateurs américains qui enquêtent sur l'application chinoise

VIDEO: Il y a des chances pour que vous maltraitiez votre poêle anti-adhésive — voici comment y remédier