Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

L'armée américaine veut expérimenter des lunettes de réalité augmentée sur des chiens de combat

L'armée américaine veut expérimenter des lunettes de réalité augmentée sur des chiens de combat
Mater, le chien du fondateur de Command Sight, A.J. Peper, portant des lunettes de réalité augmentée. © Courtesy photo

En réfléchissant à de nouvelles façons de parler à son chien, A.J. Peper, le fondateur de Command Sight, a eu une idée qui, selon l'armée américaine, pourrait révolutionner la façon dont les forces spéciales dirigent les chiens de combat sur les terrains d'opérations : des lunettes de réalité augmentée canines. Et la technologie paraît pour le moins prometteuse.

Au cours des dernières années, l'armée américaine a développé des casques de réalité augmentée (HUD - Heads-up display) pour ses soldats — de manière à ce que des indications visuelles se superposent au champ de vision du combattant, dans le même esprit qu'un jeu vidéo —, basée sur la technologie HoloLens de Microsoft. En réfléchissant aux applications potentielles des casques de réalité augmentée, A.J. Peper, qui a lancé une petite entreprise technologique s'efforçant de combler les lacunes en matière de communication entre les humains et les chiens, a adopté une approche très différente. "Pourquoi ne pas mettre un HoloLens sur un chien ?", s'est-il dit.

À lire aussi — Des chiens renifleurs détectent les cas de Covid-19 avec succès à l'aéroport d'Helsinki

Le fondateur de Command Sight a ajouté un composant optoélectronique à une paire de lunettes Rex Specs — déjà utilisées pour la protection des yeux des chiens par l'armée — créant un HUD où des repères visuels peuvent être placés dans une superposition numérique du monde réel pour diriger et guider les animaux.

Les chiens sont présents dans de nombreuses opérations de terrain de l'US Army pour lutter contre le trafic de drogue et d'explosifs, allant même jusqu'à l'affrontement direct avec l'ennemi. En octobre 2019, un chien des forces spéciales nommé Conan a reçu une médaille des mains de Donald Trump après avoir été utilisé dans l'assaut visant à éliminer le leader de l'État islamique, Abu Bakr al-Baghdadi.

Vue en patron du dispositif de réalité augmenté élaboré pour les chiens de combat, d'après le récent dépôt de brevet.  Courtesy photo

Les lunettes de réalité augmentée développées par A.J. Peper sont connectées à une interface de commande que le maître-chien peut utiliser pour non seulement voir ce que le chien voit, mais aussi pour communiquer avec l'animal en temps réel, ce qui rend leur interaction plus efficace.

"Le maître-chien peut voir l'environnement de l'animal et cliquer n'importe où sur n'importe quel objet dans cet environnement sur lequel il veut attirer l'attention du chien", à l'aide d'un écran tiers ou d'un ordinateur, a indiqué A.J. Peper à Business Insider US. L'armée américaine, qui a soutenu le projet par l'intermédiaire de son Bureau de recherche militaire et de son programme de recherche sur l'innovation dans les petites entreprises, s'est montrée particulièrement intéressée par le projet.

"Nous pourrions placer un point, comme un point laser, pour guider le chien lorsqu'il tourne dans un virage ou dans un bâtiment vers un endroit spécifique et nous pourrions voir ce que le chien voit en même temps", a détaillé Stephen Lee, un scientifique du laboratoire de recherche de l'US Army, à Business Insider US. "Cela contribuera à révolutionner la façon dont nous utilisons les chiens militaires opérant sans laisse".

A.J. Peper et son chien, Mater. Courtesy photo

'Une meilleur manière de parler à mon chien'

Avant de devenir inventeur, A.J. Peper se destinait à une carrière dans l'éducation, mais après avoir obtenu son doctorat en leadership éducatif, il a décidé de quitter le monde universitaire et de devenir consultant pour des projets de technologies émergentes. Tout au long de ces projets, cet "amoureux des grands chiens" qui se passionne pour leur dressage depuis son enfance, a également participé à Shutzhund, une sorte de formation avancée pour chiens axée sur la protection.

L'idée qui l'a conduit à lancer sa propre entreprise et à développer ce casque de réalité augmentée d'un genre particulier lui est venue au début de 2017, lorsqu'il s'est demandé : "Comment puis-je fusionner les parties amusantes et intéressantes de la technologie avec la passion que j'ai pour les chiens et le dressage ?" Cela l'a amené à réfléchir à la communication entre l'homme et l'animal. "J'aimerais qu'il y ait une meilleure façon de parler à mon chien", s'est-il dit.

Avec l'aide de différents partenaires, il a rapidement mis au point un prototype fonctionnel qu'il a pu tester avec son chien, Mater, la mascotte de sa société Command Sight. La réalité augmentée pour les chiens est prometteuse en théorie, mais la question était de savoir si l'animal peut réellement faire quelque chose avec les informations qui lui sont fournies. "La réponse retentissante des tests que j'ai effectués est oui", a déclaré A.J. Peper.

Le test, qui a été réalisé de manière sûre, consistait à mettre les lunettes sur Mater puis à utiliser l'interface de commande pour placer un indicateur de réalité augmentée dans le champ de vision du chien afin d'identifier un objet d'intérêt. Le chien d'A.J. Peper courait alors énergiquement vers cet objet.

Une technologie qui reste à améliorer

"Vous pouvez imaginer ma joie lorsque j'ai installé le système sur mon chien, que je l'ai allumé et qu'il a réagi à l'indicateur. Jusque-là, tout n'était que théorie", se souvient-il. "Je sautais de tous les côtés. C'était vraiment un moment incroyable".

Comme Mater n'avait jamais porté de lunettes de protection, il lui a fallu environ une semaine pour s'y habituer. Deux autres semaines ont été nécessaires pour l'entraîner à réagir à un laser physique, un outil couramment utilisé par l'armée et les forces de l'ordre pour diriger certains chiens de combat. Il lui a ensuite fallu une autre semaine pour passer du laser physique à l'indicateur de réalité augmentée.

L'étape suivante du processus de développement du casque à réalité augmentée pour chiens consiste à miniaturiser et à rendre le système plus robuste. Le développeur cherche également à le rendre entièrement sans fil, pour des tests rigoureux sur le terrain avec des chiens militaires des opérations spéciales, très performants et censés s'adapter rapidement à la nouvelle technologie.

Un dessin du dispositif de réalité augmenté élaboré pour les chiens de combat, d'après le récent dépôt de brevet.  Courtesy photo

Les maîtres-chiens utilisent généralement leur voix ou leurs mains pour donner aux chiens militaires des indications de base et des lasers pour fournir des conseils plus spécifiques, tels que l'identification d'une cible ou d'un objet d'intérêt particulier. L'efficacité des ordres physiques et vocaux est limitée lorsque le chien n'est pas en laisse et qu'il opère loin de son maître, et l'utilisation d'une source de lumière qui pourrait être visible par l'ennemi suscite de sérieuses inquiétudes.

Toutefois, si un chien portait des lunettes de réalité augmentée, son maître pourrait lui donner des indications lorsqu'il franchit un virage, une colline ou entre dans un bâtiment, et ce depuis une position sûre sans alerter l'ennemi de la présence de l'équipe ou de la cible visée par le chien.

Une fois que cette technologie est opérationnelle, "un maître-chien peut s'asseoir à un kilomètre de distance dans un bunker, en toute sécurité, et il peut envoyer le chien dehors et lui donner ces indications très spécifiques", a expliqué A.J. Peper. Et le chien se déplacerait et agirait avec confiance même sans son maître à ses côtés.

"Le système est utile et plus que cool, il permet de résoudre certains problèmes fondamentaux auxquels sont confrontés les opérateurs". Cela inclut la nécessité d'avoir une caméra fiable montée sur l'animal. Quand ces lunettes deviendront opérationnelles, ce sera "l'une des meilleures périodes pour les systèmes de caméras, même sans la réalité augmentée", selon Stephen Lee. 'Nous voyons ce que le chien voir".

"Quand la caméra est montée sur le dos, vous ne voyez que la direction où le torse du chien pointe", a-t-il dit, expliquant qu'avoir une caméra à l'intérieur des lunettes "sera une percée". Il a déclaré qu'en dix ans de recherche et de travail avec des chiens militaires, il n'avait jamais rien vu de tel que le système de réalité augmentée canine de Command Sight, qui le rend "très enthousiaste".

Stephen Lee s'attend à ce que cette technologie innovante ouvre des possibilités plus intéressantes. "Je pense que [A.J. Peper] va ouvrir des possibilités étonnantes que nous ne connaissons pas encore".

Version originale : Ryan Pickrell/Business US

À lire aussi — Le robot-chien de Boston Dynamics va être doté d'un bras et pourra 'un jour' s'occuper de votre linge

Découvrir plus d'articles sur :