Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

L'association L214 se paie Lidl et dénonce les pratiques d'élevage des poulets vendus par l'enseigne

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

L'association L214 se paie Lidl et dénonce les pratiques d'élevage des poulets vendus par l'enseigne
Capture d'écran de la vidéo parodique de L214 "Allô patron" dénonçant les pratiques de Lidl concernant l'élevage et l'abattage des poulets. © L214

Si vous allez faire vos courses chez Lidl aujourd'hui, vous risquez d'être surpris. L'association de défense des animaux L214 a en effet entrepris une campagne de communication d'envergure à partir de ce mardi 21 juillet pour dénoncer "l'absence d'engagement satisfaisant de Lidl" concernant les pratiques d'élevage et d'abattage des "poulets de chair" commercialisés dans les magasins de l'enseigne. Dans 25 grandes villes de France, des tracts parodiant les catalogues publicitaires de Lidl tout en dénonçant les pratiques d'élevage des poulets vendus par le groupe vont être distribués aux abords de certains points de vente.

Une vidéo intitulée "Allô patron" est également diffusée par l'association L214 (voir ci-dessous) : elle reprend les codes des publicités diffusées à la radio et à la télévision par l'enseigne, montrant habituellement un homme travaillant pour la concurrence appelant son patron en disant "on est mal" et en commentant les offres de Lidl. La vidéo de L214 reprend donc cette trame tout en dénonçant les conditions de vie des poulets d'élevage, avant de basculer dans quelque chose de plus traditionnel pour l'association avec des images choc de poulets élevés en batterie. La vidéo se termine par un détournement du slogan du distributeur : "le vrai prix des bonnes choses n'est pas toujours avouable".

D'autres vidéos intitulées "Chicken Nightmare" détournent cette fois-ci les codes des publicités pour les objets de bricolage vendus par Lidl sous la marque Parkside notamment : mangeoire, ventilateur d'élevage ou encore crochet d'abattage sont mis en avant pour dénoncer leur utilisation dans l'élevage intensif de poulets.

'Aucun engagement à fournir une part minimale de poulet issu d'élevage en plein air'

Outre ces actions de communication, modus operandi habituel pour l'association, L214 détaille les raisons de son opération dans un communiqué de presse. Lidl France a communiqué vendredi 17 juillet dernier en indiquant confirmer "sa position en faveur du bien-être animal" et en s'engageant "pour l'European Chicken Commitment (ECC) pour l’amélioration des standards d’élevage et d’abattage de la filière poulet de chair". Le distributeur a annoncé vouloir "se donner tous les moyens pour remplir les critères définis par l’ECC pour 100% de ses approvisionnements à marque distributeur sur les produits contenant au moins 50% de viande de poulet d’ici 2026".

Un pas en avant vers le bien-être animal pour l'enseigne, un mensonge pour L214. Selon le communiqué de l'association, dans cette prise de parole de Lidl ne figurerait "aucun engagement à fournir une part minimale de poulet issu d’élevage en plein air". Autre grief avancé par L214, l'enseigne de grande distribution désavouerait deux mesures importantes de l'initiative ECC, "la baisse des densités d’élevage et l’arrêt de l’utilisation de souches d’animaux à croissance rapide". Lidl reste donc plus que jamais dans la ligne de mire de l'association qui dénonce un coup d'épée dans l'eau de la part du distributeur.

Aldi, Lidl et Leclerc, mauvais élèves selon L214

En février dernier, L214 avait déjà fait le tri entre les bons et les mauvais élèves de la grande distribution concernant les pratiques d'élevage et d'abattage des poulets. Si Carrefour, Auchan, Système U et le groupement Les Mousquetaires (Intermarché et Netto) s'étaient, toujours selon l'association, engagés à respecter les bonnes pratiques de l'European Chicken Commitment, l'enseigne Casino avait un "engagement incomplet" pour L214.

Restaient donc à l'époque les enseignes Aldi, Lidl et Leclerc qui n'avaient entrepris aucun engagement sur les conditions d'élevage et d'abattage de leurs poulets. Si Lidl a fait un pas en ce sens, l'effort ne semble clairement pas suffisant pour L214. Du côté d'Aldi et de Leclerc, c'est pour le moment silence radio sur le sujet.

La réponse officielle de Lidl

Sollicitée par Business Insider France suite à la mise en cause faite par L214, l'enseigne Lidl a réagi ce mardi 21 juillet via une déclaration officielle : "Il n'y a pas de débat : le bien-être animal est une priorité pour Lidl. Son engagement existant pour l'European Chicken Commitment est sans équivoque. Cela a déjà été salué par les acteurs de la filière. Ils comprennent l'alerte émise en toute transparence par Lidl. L'enseigne réitère son appel à une concertation large avec tous les acteurs de la filière et les pouvoirs publics pour relever les défis de l'atteinte de tous les objectifs de l'ECC d'ici 2026. Pour Lidl, le bien-être animal ne doit pas être dissocié du bien-être des éleveurs."

À lire aussi — Des employés d’un supermarché Leclerc se dénudent pour inciter les clients au port du masque

Découvrir plus d'articles sur :