Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

L'assurance vie affiche une décollecte record en 2020

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

L'assurance vie affiche une décollecte record en 2020
La crise du Covid-19 a totalement chamboulé les habitudes d'épargne des Français. © Raten-Kauf/Pixabay

Le contraste est saisissant avec le Livret A. En 2020, l'assurance vie a connu une décollecte record de 6,5 milliards d'euros, tandis que le livret d'épargne réglementé attirait dans le même temps deux fois plus d'argent qu'en 2019, engrangeant un montant net de 26,4 milliards d'euros. La crise du Covid-19 a totalement chamboulé les habitudes d'épargne des Français. Face à l'incertitude économique et social, au manque de visibilité à court et moyen termes, les ménages ont préféré privilégier des placements sans risque et liquides, permettant de retirer rapidement leurs deniers, comme le Livret A ou le Livret de développement durable et solidaire (LDDS).

À eux deux, ces produits d'épargne ont cumulé une collecte nette de 35,2 milliards d'euros en 2020, contre 16,6 milliards en 2019, signant ainsi leur deuxième meilleure collecte annuelle après le record de 2012 à 49 milliards. Cette année faste pour le Livret A et le LDDS n'empêche pas l'assurance vie de rester de loin le placement à l'encours le plus élevé. Les sommes investies sur des contrats d'assurance vie atteignent au total 1 789 milliards d'euros à fin décembre, contre 448,3 milliards d'euros pour les deux livrets cumulés.

"La part de cet encours investie dans des actifs d'entreprises (actions, obligations, immobilier) dépasse les 60% : c'est par conséquent près de 1 100 milliards d'euros qui contribuent au financement des entreprises", précise la Fédération française de l'assurance (FFA).

Collecte positive en décembre

L'assurance vie avait commencé l'année 2020 sur une collecte de 1,9 milliard d'euros sur les mois de janvier et février cumulés, avant des décollectes de 2,2 milliards en mars et de 2,3 milliards en avril puis en mai. En décembre, ce placement a finalement enregistré sa première collecte nette mensuelle positive depuis le début de la crise sanitaire, à 550 millions d'euros.

"Cette collecte nette positive confirme la tendance des deux derniers mois qui indiquait un retour progressif à l'équilibre", souligne la FFA.

À lire aussi — Voici comment choisir le bon produit d'épargne pour investir en Bourse

Sur l'ensemble de l'année 2020, les Français auront versé 116,3 milliards d'euros au total sur leurs contrats d'assurance vie, contre 144,6 milliards en 2019. Parmi ces versements, 40,1 milliards d'euros ont été placés sur les supports en unités de compte (UC), permettant d'investir entre autres dans des actions d'entreprises cotées en Bourse. Ce qui représente 34% des sommes collectées par l'assurance vie, contre 28% en 2019 pour un montant similaire.

Les retraits ont de leur côté atteints 122,8 milliards d'euros, contre 122,7 milliards en 2019. Ce qui signifie donc une décollecte nette de 6,5 milliards d'euros en 2020, contre une collecte de 21,9 milliards en 2019. En 2012, l'assurance vie avait pour la première fois de son histoire enregistré une décollecte. Elle s'élevait alors à 6,3 milliards d'euros.

À lire aussi — Voici quelle part de son épargne investir dans des actions en Bourse

Découvrir plus d'articles sur :