Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Il y a des spécialités que les étudiants en médecine devraient éviter selon le neurobiologiste qui a cofondé Doctissimo

Il y a des spécialités que les étudiants en médecine devraient éviter selon le neurobiologiste qui a cofondé Doctissimo
© YouTube/USI

L'arrivée de l'intelligence artificielle (IA) est en train de révolutionner de nombreux secteurs, dont celui de la santé. Par exemple, une IA développée par des chercheurs de Google est déjà capable de diagnostiquer une maladie de l'oeil appelée rétinopathie diabétique.

Dans son ouvrage "La Guerre des Intelligences", le Dr Laurent Alexandre explique que certaines spécialisations en médecine seront plus menacées par l'IA de phase 2 — qui correspond au deep learning — que d'autres.

Voici ce qu'il dit:

"L'IA va rapidement concurrencer les radiologues, mais, paradoxalement, ne peut lutter contre un médecin généraliste. Pour égaler l'omnipraticien, il faudrait une IA contextuelle capable de mémoire et de transversalité. Cette troisième génération d'IA qui émerge à peine ne serait disponible que vers 2030."

A la fin de son ouvrage, dans une lettre adressée à ses enfants, le cofondateur de Doctissimo développe sa pensée en donnant un conseil précis, qui pourrait s'adresser à tous les étudiants en médecine hésitant entre plusieurs spécialisations:

"Ne soyez pas les victimes d'une école qui forme aujourd'hui aux métiers d'hier. Ne devenez pas chirurgiens, l'acte chirurgical sera à 100% robotisé quand vous aurez fini vos études de médecine!"

En revanche, à terme, une IA de phase 3, "pourrait sembler intelligente, se faire passer pour un homme — ce qui pose d'énormes problèmes de sécurité — et remplacer par exemple un médecin généraliste ou un avocat", prévient le Dr Laurent Alexandre.

Le député Cédric Villani, en charge de la mission sur l'IA, avait quant à lui affirmé lors d'une précédente interview avec le JDD que les algorithmes ne remplaceront pas les médecins à l'avenir et qu'il croyait davantage à une alliance homme-machine qui permettra de faire de meilleurs diagnostics médicaux.