L'Autopilot de Tesla serait moins bon que les humains sur une fonctionnalité clé

Le DG de Tesla Elon Musk. Joe Skipper / Reuters

La fonctionnalité de changement de voie automatique d'Autopilot, le système d'assistance au conducteur semi-autonome de Tesla, est pire qu'un conducteur humain, selon le magazine américain Consumer Reports qui a passé en revue cette fonctionnalité dans un article publié mercredi. Autopilot peut contrôler la direction, le freinage et l'accélération dans certaines situations, mais nécessite une surveillance humaine. En avril, Tesla a mis à jour son pilotage automatique pour lui permettre d'effectuer des changement de voie sans l'approbation du conducteur, si ce dernier a activé cette fonctionnalité. Les conducteurs peuvent également annuler les changements de voie effectués par Autopilot.

Consumer Reports explique que ses testeurs ont constaté que l'Autopilot collait trop les autres véhicules pendant le changement de voie, puis faisait souvent freiner brusquement la voiture après être entré dans un trafic dense afin de laisser plus d'espace entre elle et le véhicule de devant. Enfin, les testeurs ont remarqué qu'Autopilot effectuait parfois une manœuvre illégale dans l'État du Connecticut, où le magazine a effectué ses tests. Les testeurs ont souvent dû annuler les changements de voie initiés par Autopilot pour des raisons de sécurité, peut-on lire dans l'article de Consumer Reports.

A lire aussi : Un conducteur de Tesla filmé en train de dormir sur une autoroute américaine. L'Autopilot exige pourtant l'attention de l'automobiliste

"Cette fonctionnalité est censée aider le conducteur, mais vu la façon dont cette technologie est déployée, c'est finalement l'inverse", a déclaré Jake Fisher, patron des essais automobiles de Consumer Reports, dans son article. "On dirait qu'elle est complètement myope. Elle ne semble pas réagir aux feux de freinage ni aux clignotants, donc elle ne peut pas anticiper ce que les autres conducteurs vont faire. Par conséquent, vous devez toujours avoir une longueur d'avance sur elle."

Un représentant de Tesla a déclaré à Business Insider US que ses véhicules avaient effectué des millions de changements de voie en toute sécurité en mode automatique. Le représentant a également évoqué un article de blog de Tesla datant du 3 avril qui indiquait qu'après avoir examiné les données internes, il avait été déterminé que le niveau de sécurité d'Autopilot doté de la fonctionnalité de changement de voie était similaire à la version d'Aupilot sans cette fonctionnalité. 

Le test de Consumer Reports est important car Elon Musk, DG de Tesla, a déclaré que ses véhicules seraient en mesure de conduire sans surveillance humaine d'ici la fin de l'année et que Tesla lancerait l'année prochaine un service de dépannage autonome qui serait en mesure d'opérer partout. Les résultats du test de Consumer Reports suggèrent que Tesla semble assez loin d'une autonomie totale, contrairement à ce que Elon Musk a prédit.

A lire aussi : L'Autopilot d'une Tesla Model 3 mis en cause dans un nouvel accident mortel

Consumer Reports a tout de même fait des commentaires positifs à Autopilot. En 2018, elle a publié un classement de quatre systèmes d'assistance à la conduite semi-autonome. Autopilot se classe au deuxième rang — derrière la Super Cruise de Cadillac — avec la note la plus élevée parmi les quatre en termes de capacité, de performance et de facilité d'utilisation, mais il se classe au rang le plus bas sur la capacité à garder l'attention des conducteurs. 

Version originale : Mark Matousek/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Elon Musk serre la ceinture de Tesla pour éviter la faillite

Voici comment les salles de cinéma ruinent votre film