Le 737 Max de Boeing délaissé par la compagnie saoudienne Flyadeal au profit de l'A320 Neo d'Airbus

Un appareil 737 Max dans une usine Boeing à Renton, dans l'Etat de Washington, aux Etats-Unis. REUTERS/Lindsey Wasson

Boeing n'a pas fini de subir les conséquences des deux accidents mortels de ses 737 Max, survenus à seulement quelques mois d'intervalles. Dernière illustration des difficultés auxquelles le constructeur aéronautique est confronté, la non-confirmation d'une commande de 50 appareils de ce type — des B737 Max — par la compagnie à bas coût saoudienne Flyadeal, rapporte La Tribune. La valeur de ce contrat s'élevait à 5,9 milliards d'euros au prix catalogue, rappelle le site d'actualités économiques.

"Nous avons connaissance du fait que Flydeal ne concrétisera pas son engagement relatif au 737 MAX pour le moment étant donné les exigences de la compagnie en termes de calendrier", a déclaré un porte-parole de Boeing cité par Reuters. Le constructeur européen Airbus profite des déboires de son rival américain, dont les 737 Max restent cloués au sol depuis quatre mois et le crash d'Ethiopian Airlines début mars. Flyadeal a en effet opté pour des appareils A320 Neo afin d'étoffer sa flotte, a précisé le transporteur dans un communiqué, dimanche 7 juillet.

Il a annoncé qu'il réceptionnerait les 30 appareils commandés par sa maison-mère, la  compagnie publique Saudi Arabian Airlines, lors du salon aéronautique du Bourget en juin. Flyadeal a aussi mis des options pour 20 A320 Neo supplémentaires. La compagnie entend à l'avenir exploiter une flotte "entièrement composée d’Airbus A320", ce qui signifie qu'elle ne recourra plus à Boeing. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La crise du 737 Max pourrait coûter une somme colossale à Boeing

VIDEO: Des gens à Londres suivent un cours de yoga en buvant une bière fraîche — voici comment ça fonctionne