Publicité

Le bitcoin va pour la première fois devenir monnaie légale dans un pays

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le bitcoin va pour la première fois devenir monnaie légale dans un pays
Le président du Salvador Nayib Bukele et son épouse. © Gobierno Danilo Medina/Flickr
Publicité

C'est une première dans le monde. Le Congrès du Salvador a approuvé mercredi 9 juin une loi convertissant le bitcoin en monnaie légale, une initiative défendue par le président Nayib Bukele afin de dynamiser la croissance du pays d'Amérique centrale. "La présente loi a pour objet la régularisation du bitcoin comme monnaie à cours légal, sans restriction avec pouvoir libératoire, illimité dans toute transaction", stipule le premier article de cette loi, qui doit être soumise pour ratification au chef de l'Etat.

Le Savaldor sera ainsi le premier pays de la planète à considérer le bitcoin comme une devise officielle. Nayib Bukele avait annoncé le 5 juin qu'il proposerait la semaine suivante un projet de loi visant à donner un cours légal dans son pays à la cryptomonnaie. "La semaine prochaine, j'enverrai au Congrès un projet de loi qui convertira le bitcoin en monnaie légale", avait-il déclaré dans un message vidéo présenté lors de la conférence Bitcoin 2021, qui s'est tenue dans la ville américaine de Miami les 4 et 5 juin.

L'objectif est de générer des emplois et de "permettre une inclusion financière à des milliers de personnes qui sont en dehors de l'économie légale", avait-il expliqué, précisant que "70% de la population n'a pas de compte en banque et travaille dans l'économie informelle".

À lire aussi — Minage, blockchain... mieux comprendre le bitcoin et l'univers crypto à travers 11 termes techniques

Éviter les intermédiaires pour les fonds envoyés depuis l'étranger

Dans l'économie dollarisée du Salvador, les envois de fonds des Salvadoriens depuis l'étranger sont un soutien important et équivalent à 22% du produit intérieur brut (PIB). Selon Nayib Bukele, le bitcoin représente "le moyen à la croissance la plus rapide pour transférer" ces milliards de dollars d'envois de fonds et pour éviter que des "millions de dollars" n'aillent dans les poches d'intermédiaires.

"Grâce à l'utilisation du bitcoin, le montant reçu par plus d'un million de familles à faible revenu augmentera de plusieurs milliards de dollars chaque année. Cela améliorera la vie et l'avenir de millions de personnes", avait assuré le président.

Le bitcoin est un actif décentralisé et sans connexion directe avec l'économie réelle, qui repose sur les technologies de blockchain. Cette cryptomonnaie reste très volatile, mais l'intérêt croissant d'institutions et d'entreprises considérées comme stables contribue à la faire peu à peu entrer dans les mœurs, au-delà des initiés. Bien que le risque d'un crack existe toujours.

À lire aussi — Le mystérieux créateur du bitcoin, Satoshi Nakamoto, sera immortalisé par une statue en Hongrie

Découvrir plus d'articles sur :