Le conseil d'administration d'Uber a aucun projet de licenciement pour le DG Travis Kalanick

Le DG et cofondateur d'Uber Travis Kalanick à une soirée Vanity Fair, le 26 février 2017. REUTERS/Danny Moloshok

Travis Kalanick, le DG d'Uber, n'a pas à s'inquiéter pour son poste, d'après Arianna Huffington, qui siège au conseil d'administration de l'entreprise américaine.

Quand bien même les scandales se multiplient au sein de la société de chauffeur privé, Arianna Huffington assure que Travis Kalanick a toute la confiance du conseil d'administration.

Lors d'une conférence téléphonique inédite avec la presse, mardi, Arianna Huffington a indiqué que les spéculations externes concernant un éventuel congé de Travis Kalanick était purement hypothétique et qu'il n'y avait pas eu de discussions dans l'entreprise à ce sujet.

Retirer ses responsabilités au DG "n'a pas été évoqué parce que cela n'a pas été envisagé et nous ne pensons pas que ce le sera", a simplement répondu Arianna Huffington.

Alors que de nombreux journalistes se sont interrogés sur le destin de Kalanick en tant que DG de la startup avec la plus importante valorisation au monde, Arianna Huffington l'a défendu à plusieurs reprises et affirmé qu'il a montré régulièrement qu'il était prêt à être tenu pour responsable des problèmes au sein de son entreprise et qu'il prenait des mesures pour remettre son entreprise sur de bons rails.

 "Semaine après semaine, je le vois évoluer", a dit Huffington.

Uber est en train de recruter un numéro deux pour assister Kalanick, le DG qui a fait d'Uber une des entreprises les plus en vue de la Silicon Valley tout en devenant un aimant à critiques pour sa culture d'entreprise qui veut gagner à tout prix.

Cette culture a été sous le feu des projecteurs récemment après des accusations de harcèlement sexuel dans l'entreprise, un procès pour vol de technologie engagé par Google et une vidéo montrant Kalanick s'énerver sur un chauffeur Uber.

Huffington dit que Kalanick est sincère dans son projet de faire du futur directeur opérationnel (COO) un vrai partenaire.

"Nombre d'entre vous ont demandé quelles étaient les qualités que nous recherchions pour le COO", a indiqué Arianna Huffington en introduction de la conférence téléphonique. "En deux mots, Uber a besoin d'un leader qui a une expérience opérationnelle significative et qui comprend comment fonctionne une entreprise de services au niveau local et global; qui peut réussir dans une entreprise en hyper-croissance; et quelqu'un qui a la force et l'intelligence de travailler aux côtés d'un fondateur comme un vrai partenaire."

Kalanick n'était pas à la conférence téléphonique, a-t-elle expliqué, parce qu'il était occupé à passer des entretiens avec des candidats à ce poste.

Version originale: Biz Carson/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Comment Pierre Chappaz est devenu un entrepreneur emblématique du web français

VIDEO: Ces 5 choses que vous avez apprises à l'école ne sont plus vraies