Publicité

Le CAC 40 et les Bourses européennes assommés par la nouvelle variante du Covid-19

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le CAC 40 et les Bourses européennes assommés par la nouvelle variante du Covid-19
© TheOtherKev/Pixabay
Publicité

En forte hausse depuis fin octobre, la Bourse de Paris a subi un net coup d'arrêt ce lundi 21 décembre. Son indice phare, le CAC 40, chute de 2,43% à la clôture de la séance, à 5 393,34 points. Le secteur bancaire est particulièrement touché — Société Générale reculant par exemple de 5,19% — tout comme l'industrie pétrolière, l'action Total plongeant de 3,72% dans le sillage de la dégringolade des cours du baril. Le groupe hôtelier Accor est également en mauvaise posture, en baisse de 3,05%.

Les investisseurs ont de fortes craintes liées à la nouvelle variante du Covid-19, a priori bien plus contagieuse et qui serait déjà "hors de contrôle" outre-Manche, où l'indice FTSE 100 de la Bourse de Londres recule de son côté de 1,79%. "C'est bien évidemment la violente mutation du nouveau coronavirus qui inquiète", confirme à l'AFP John Plassard, spécialiste de l'investissement chez Mirabaud.

Plus de 16 millions de Londoniens et d'habitants du sud-est de l'Angleterre sont depuis dimanche sous un nouveau confinement s'annonçant potentiellement long, contraints de tirer une croix sur Noël pour juguler une version mutante "hors de contrôle" du nouveau coronavirus, a admis le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock. Elle pourrait être jusqu'à 70% plus contagieuse que la précédente, selon des épidémiologistes.

La suspension des vols plombe le secteur aérien

En réaction, plusieurs pays du continent ont suspendu les vols et les liaisons avec l'Angleterre, tandis que l'Organisation mondiale de la santé a appelé ses membres en Europe à "renforcer leurs contrôles". L'Italie a détecté dimanche un premier cas de contamination par cette nouvelle souche. Le principal indice de la Bourse de Milan, le FTSE MIB, chute de 2,61% en fin de séance ce lundi.

Logiquement les entreprises liées au transport aérien subissent les nouvelles mesures de restrictions, à l'image d'Air France-KLM dont l'action dégringole de 4,16%. La France a par exemple suspendu les déplacements de personnes en provenance du Royaume-Uni, pour une durée de 48 heures. Plus globalement, les valeurs cycliques qui dépendent de l'activité économique — comme Renault, en baisse de 2,88% ce lundi — risquent de rester sous pression, notamment si les marchés craignent une prolongation des mesures de restrictions sanitaires.

Un motif d'espoir toutefois : les experts de l'Union européenne sont arrivés à la conclusion que les vaccins actuels restaient efficaces face à cette nouvelle variante, a annoncé dimanche soir le gouvernement allemand. Outre-Rhin, le Dax de la Bourse de Francfort lâche 2,82% à la clôture du marché ce lundi.

La directrice générale de l'Agence européenne des médicaments, Emer Cooke, a de son côté déclaré, au sujet du remède mis au point par Pfizer et BioNTech, qu'il n'existait "aucune preuve suggérant que ce vaccin ne soit pas efficace",

Les marchés chutent en dépit d'un accord au Congrès américain

Une nouvelle de nature à rassurer les investisseurs aurait pourtant pu doper les cours de Bourse ce lundi. Aux Etats-Unis, démocrates et républicains sont parvenus à s'entendre pour des mesures représentant "près de 900 milliards de dollars" de soutien à l'économie du pays, selon le chef républicain du Sénat, Mitch McConnell. Le vote doit avoir formellement lieu lundi devant les deux chambres du Congrès.

Toujours pas d'accord en revanche entre l'Union européenne et le Royaume-Uni au sujet du Brexit, malgré des discussions encore en cours. Si dimanche "était initialement citée comme la date limite pour les négociations", les divergences subsistent, notamment sur la pêche, et "les discussions se poursuivent aujourd'hui", commente David Madden, analyste de CMC Markets.

Les Bourses européennes pourraient encore connaître de fortes turbulences au cours des prochains jours.

À lire aussi — Comment investir son argent en Bourse en 2021

Découvrir plus d'articles sur :