Publicité

Le CAC 40 franchit les 7 000 points pour la première fois de son histoire

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le CAC 40 franchit les 7 000 points pour la première fois de son histoire
Les cours ont continué de grimper sur le marché parisien à l'ouverture de la Bourse, ce vendredi 5 novembre. © Pxhere
Publicité

Moins d'un an après la pire récession que la France ait connu depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, la Bourse de Paris vole de record en record. Jusqu'à dépasser les 7 000 points pour la première fois de l'histoire de son indice phare, le CAC 40. Portés par des déclarations plus accommodantes que prévu des banques centrales dans le monde, ainsi que de bons résultats financiers dévoilés par les entreprises, les cours ont continué de grimper ce vendredi 5 novembre sur la place de Paris.

Le CAC 40 progresse de 0,28% à 9h45, pour atteindre 7 007,64 points, battant son record établi seulement la veille. À 9h25, il est même monté jusqu'à 7 016,43 points, rapporte l'AFP. Après la banque centrale américaine (Fed), qui a annoncé mercredi une baisse de ses rachats d'actifs tout en laissant ses taux inchangés, la Banque centrale d'Angleterre a décidé de repousser sa première hausse des taux jeudi, à l'issue de sa réunion de politique monétaire.

À lire aussi — Le CAC 40 bat son record historique établi en l'an 2000

La Banque centrale européenne (BCE) a de son côté maintenu ses taux à leur plus bas niveau historique il y a une semaine. Les 27 membres du conseil des gouverneurs de la BCE ont confirmé l'arsenal monétaire en place, afin de permettre aux États, aux ménages et aux entreprises de pouvoir toujours se financer dans de bonnes conditions et de ne pas compromettre la reprise.

Des records aussi à Francfort et New York

De plus, la présidente de la BCE, Christine Lagarde, a jugé mercredi "très improbable" une hausse des taux directeurs de son institution en 2022, en dépit de l'inflation galopante en zone euro, qu'elle estime "temporaire".

Les rachats d'actifs massifs effectués par les banques centrales depuis le début de la crise sanitaire ont inondé les marchés de liquidités et favorisé l'envolée des cours de Bourse des deux côtés de l'Atlantique. Le Dax de la place de Francfort, en Allemagne, a ainsi dépassé pour la première les 16 000 points jeudi, à la clôture du marché, pendant que les indices Nasdaq et S&P 500 gagnaient de nouveaux sommets aux Etats-Unis.

A lire aussi — Alstom, Engie, BNP Paribas... Ces entreprises sortiraient du CAC 40 si elles devaient payer leur facture carbone

Découvrir plus d'articles sur :