Publicité

Le célèbre investisseur Michael Burry trouve que la crypto Shiba Inu est "inutile"

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le célèbre investisseur Michael Burry trouve que la crypto Shiba Inu est "inutile"
Michael Burry a été l'un des premiers à spéculer sur la crise des subprimes © Bloomberg TV
Publicité

Michael Burry, le célèbre investisseur de "The Big Short", connu pour être l’un des premiers à avoir spéculé sur l'imminence de la crise des subprimes, n'est pas un fan du jeton shiba inu. Il a rejeté la cryptomonnaie inspirée du dogecoin, dont le prix a plus que triplé au cours de la semaine dernière, car il y a trop d'unités en circulation.

Le patron de Scion Asset Management a partagé la description du jeton du site Coinbase dans un tweet, supprimé depuis, soulignant que son offre dépassait un quadrillion d'unités. "Juste pour dire, un quadrillion de secondes correspond à environ 32 millions d'années", a-t-il tweeté. "Un quadrillion de jours, c'est 2,7 trillions d'années, ou TOUT LE TEMPS, depuis le début de l'univers, multiplié par 71 000. En d'autres termes, inutile”, a souligné Michael Burry pour imager son propos.

>> Investissez dans les cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum…) grâce à la plateforme d'achat et de vente en ligne Coinhouse

Son tweet suggère qu'il ne considère pas le shiba inu comme un investissement intéressant, car la grande quantité d'unités existantes limite l'appréciation possible de son prix.

Le gestionnaire de fonds spéculatifs a sonné l'alarme sur les crypto cette année. Il a décrit le bitcoin comme une "bulle spéculative" alimentée par d'énormes quantités d'effets de levier. De plus, Michael Burry a remis en question les perspectives de monnaie numérique à long terme, compte tenu de la menace d'une intervention gouvernementale. Il a également ridiculisé l'envolée du dogecoin, qui a atteint un prix record, en le qualifiant de "petit-déjeuner de doge".

En outre, le patron de Scion Asset Management a comparé le battage médiatique autour du bitcoin, des actions “memes” et d'autres actifs populaires aux bulles précédentes de l'immobilier et des sociétés Internet. Il a averti qu'elles ont été "portées par la ferveur spéculative à des hauteurs insensées dont la chute sera dramatique et douloureuse".

Michael Burry est surtout connu pour son pari lucratif contre la bulle immobilière du milieu des années 2000, qui a été immortalisé dans le livre et le film "The Big Short". Il a également ouvert par inadvertance la voie au boom des “memes-stocks” cette année en investissant dans GameStop en 2019. Et sa dernière mise à jour de son portefeuille a montré qu'il pariait contre Tesla d'Elon Musk et Ark Invest de Cathie Wood.

Version originale : Theron Mohamed / Insider

À lire aussi — Un hamster trader de cryptomonnaies fait mieux que le S&P 500

Découvrir plus d'articles sur :