Steve Wozniak s'inquiète de l'avenir de la réglementation des cryptomonnaies. Le cofondateur d'Apple a déclaré, lors d'un discours prononcé au Nordic Business Forum à Helsinki, qu'il "craignait beaucoup" qu'à mesure que les cryptomonnaies se répandent, "les pays ne veulent plus que le contrôle, car c'est en contrôlant leur monnaie que les pays se font de l'argent", selon un article de Bloomberg. "Nous allons assister à une petite révolution dans ce sens, vers une réglementation, une réglementation très stricte", a ajouté Steve Wozniak.

Bloomberg rapporte également que Steve Wozniak a déclaré qu'il ne soutenait que les nouvelles solutions de blockchain qui sont des versions améliorées des technologies existantes, comme le système de registre comptable décentralisé, parce que "c'est comme une autre façon de posséder une part de quelque chose." Il a ajouté : "Il n'y a aucun doute sur qui possède quoi, ce n'est pas possible d'avoir des opérations boursières falsifiées." Steve Wozniak est un partisan connu des cryptomonnaies sécurisées par blockchain. Fin 2018, il a cofondé EQUI Global, une entreprise de capital-risque qui distribue aux investisseurs une monnaie numérique appelée EquiTokens.

Les commentaires de Steve Wozniak interviennent au moment où les banques centrales du monde entier évaluent l'impact des cryptomonnaies sur les marchés financiers, et alors que les défenseurs de cette technologie tentent de la légitimer.

Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, devrait témoigner devant le Congrès des États-Unis au sujet de la nouvelle initiative de cryptomonnaie du géant des réseaux sociaux appelée Libra. Le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, et le président Donald Trump ont tous les deux exprimé leurs inquiétudes au sujet de l'impulsion de Facebook vers la cryptomonnaie.

Version originale : Daniel Strauss/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Facebook laisse entendre que la crypto-monnaie Libra pourrait finalement ne jamais exister