Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le cofondateur d’une agence de notation de startups prédit un bel avenir à un secteur de la tech en particulier

  • IOT
  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le cofondateur d’une agence de notation de startups prédit un bel avenir à un secteur de la tech en particulier
© YouTube/Early Metrics

Antoine Baschiera a co-fondé une agence de notation de startups innovantes, baptisée Early Metrics.

Depuis sa création en 2014, son équipe a déniché et noté près de 700 entreprises jugées prometteuses pour les présenter à divers investisseurs.

Dans une interview avec le journal suisse Le Temps, publiée dimanche 12 février 2017, l'entrepreneur confie que s'il devait investir, ce serait dans le domaine de l'internet des objets (IOT):

"Je ne parle pas ici des montres qui captent vos fonctions vitales. Ce n'est que la partie émergée de l'iceberg. Le segment le plus porteur concerne les applications industrielles, soit les usines intelligentes dotées de capteurs permettant de prévoir les pannes des machines."

L'IOT fait partie des 10 technologies émergentes qui auront le plus d'impact à l'avenir, selon l'OCDE. Son impact économique serait compris entre 2700 milliards de dollars et 6200 milliards de dollars par an d'ici 2025.

Et les investisseurs sont déjà sur les rangs. En France, Sigfox — qui déploie des réseaux mondiaux permettant de relier à internet toute une gamme d'objets connectés, allant des machines à laver aux compteurs électriques — a récemment bouclé un tour de table éclectique.

Le cofondateur d'Early Metrics Antoine Baschiera dit miser sur les sociétés spécialisées dans les données de masse et notamment celles qui proposeront des logiciels d'exploitation de données pour le grand public.

Découvrir plus d'articles sur :