Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le coronavirus entraîne des retards de livraison de la Nintendo Switch au Japon

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le coronavirus entraîne des retards de livraison de la Nintendo Switch au Japon
© com

Les livraisons de la Nintendo Switch vers le Japon se voient retardées par l'épidémie de coronavirus. Dans un communiqué publié ce jeudi 6 février 2020 sur son site Internet japonais et traduit par Google, la firme a déclaré que des délais de livraisons de la console étaient "inévitables". La Switch compte des accessoires connexes tels que les manettes Joy-Con, qui sont fabriquées en Chine pour les consommateurs japonais. Nintendo a ajouté que les cargaisons du jeu vidéo "Ring Fit Adventure" — lequel est actuellement en rupture de stock — "devraient être retardées".

L'entreprise n'a pas fixé de délais pour ces retards. Certains analystes évoquent la possibilité que les sorties de jeux, et même celles des principales consoles à venir comme la PlayStation 5 et la Xbox Series X, puissent également être ajournées par le virus.

Yves Herman/Reuters

Les analystes de la banque d'investissement Jefferies ont déclaré dans une note qu'une perturbation similaire, éprouvée par la chaîne d'approvisionnement des livraisons de smartphones, pourrait également affecter celles de matériel de jeux vidéo. "Si les principaux acteurs de la chaîne d'approvisionnement de la PS5 ou de la Xbox Series X étaient fortement perturbés, le stock limité pour leur lancement serait un problème plus important s'il entraînait un retard d'un trimestre pour certains jeux", ont écrit les analystes de Jefferies. "Compte tenu du marketing, de la concurrence et de la sortie synchronisée des jeux, tous prévus pour les prochaines générations de consoles, cela mérite d'être surveillé". À ce jour, le coronavirus a tué plus de 500 personnes et en a infecté plus de 28 000.

Version originale : Charlie Wood/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :