Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le cours du bitcoin s'envole après qu'Elon Musk a modifié sa bio Twitter

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


Elon Musk ne s'arrête plus. Depuis le début de l'année, l'homme le plus riche au monde, très actif sur Twitter, a modifié la trajectoire de plusieurs entreprises en Bourse comme Etsy, Gamestop ou Bandai Namco. Le tout, par de simples messages postés sur le réseau social, qui n'ont pas manqué de faire bondir les actions des sociétés concernées. Jeudi 28 janvier, le patron de SpaceX et directeur général de Tesla a récidivé. Mais cette fois-ci, c'est directement sa courte biographie sur Twitter qu'il a changée. Et ce n'est pas une entreprise qui est concernée mais une cryptomonnaie, la plus célèbre de toutes : le bitcoin.

Elon Musk a ainsi ajouté "#bitcoin" sur son compte, suivi du logo de la monnaie virtuelle. L'effet a été immédiat. Le cours de la cryptomonnaie a décollé de 17% en 24 heures. À 11h, ce vendredi, le bitcoin s'échange ainsi à 36 861 dollars, selon la plateforme spécialisée dans les monnaies digitales Coindesk. Et sa capitalisation boursière dépasse les 680 milliards de dollars. Ces derniers mois, le bitcoin va de record en record. Après avoir atteint les 20 000 dollars mi-décembre, la cryptomonnaie a dépassé les 40 000 dollars le 7 janvier, avant de retomber les jours suivants.

Capture d'écran du compte d'Elon Musk, vendredi 29 janvier 2021. Twitter

Le bitcoin, toujours très volatil, a depuis effectué quelques brèves incursions sous les 30 000 dollars. Mais il profite ces derniers mois de l'engouement croissant de grands acteurs, notamment du service de paiement Paypal qui accepte depuis fin 2020 les échanges en cryptomonnaies (bitcoins, litecoin, ethereum et bitcoin cash). La monnaie virtuelle pourrait donc prochainement battre de nouveaux records.

À lire aussi — Elon Musk a modifié le cours de Bourse de ces 5 entreprises par de simples tweets

Découvrir plus d'articles sur :