Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le créateur de ce jeu vidéo est un Européen convaincu — il y intègre le Brexit pour simuler l’impact sur le foot

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le créateur de ce jeu vidéo est un Européen convaincu — il y intègre le Brexit pour simuler l’impact sur le foot
© YOuTube

La nouvelle version de Football Manager est sortie ce jeudi 3 novembre.

Parmi les nouveautés de ce jeu de simulation de football, développé par Sports Interactive, la prise en compte d'un facteur politique exogène : le Brexit.

Européen convaincu, le créateur du jeu Miles Jacobson a souhaité ainsi faire prendre conscience à ses utilisateurs des conséquences possibles sur le sport numéro 1 au Royaume-Uni, comme il l'explique au site sofoot.com.

"On a pris tous les types de scénarios, histoire de voir ce qui pourrait se passer. Tout ça n’aurait qu’une conséquence : un football national qui se referme sur lui-même, des droits télés qui dévissent et un problème majeur. Notre gouvernement doit en prendre conscience. Prendre conscience qu’un Brexit peut faire exploser le système."

Connaissance du système national, lectures des programmes, discussion avec des politiques et le monde du football, Miles Jacobson accompagné par ses analystes et ses développeurs a planifié toutes les possibles conséquences.

Résultat, au lancement de la partie, le joueur qui aura choisi une équipe dans un championnat britannique recevra à l'un des trois cas définis par l'intelligence artificielle :

  • un Brexit où la liberté de mouvement des travailleurs est conservée ;
  • un Brexit où les footballeurs conservent les mêmes exceptions que pour les artistes. "Ils peuvent alors obtenir plus facilement un permis de travail que les autres, et ce type de Brexit toucherait de façon moins importante les joueurs venant de l'intérieur de l'UE", explique SoFoot.
  • enfin un "Hard Brexit", où les règles qui s'appliquent déjà aux joueurs non issus de l'UE s'appliqueraient alors à tous les joueurs non britanniques.

Le jeu s'est écoulé à 2 millions d'exemplaires en 2015 dans le monde.

Découvrir plus d'articles sur :