REUTERS/Benoit Tessier

REUTERS/Benoit Tessier

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) donne raison aux salariés d'iTélé en grève depuis 18 jours.

Ils avaient adressé la semaine dernière une lettre à l'institution pour l'avertir de plusieurs violations d'obligations prévues par la convention notamment en laissant son actionnaire intervenir sur son contenu éditorial et en mélangeant information et divertissement.

En réponse, le CSA a prononcé deux mises en demeure à l'encontre de Canal+.

La première concerne "des manquements aux exigences d'honnêteté et de rigueur dans la présentation et le traitement" de l'information dans l'émission de Jean-Marc Morandini.

La seconde mise en demeure porte sur l'absence de fonctionnement effectif depuis septembre 2015 du comité d'éthique qui est prévu dans la convention conclue par la chaîne avec le CSA.

En ce sens, ils  avaient adressé la semaine dernière une lettre au CSA pour l'avertir de plusieurs violations d'obligations prévues par la convention notamment en laissant son actionnaire intervenir sur son contenu éditorial et en mélangeant information et divertissement.

Outre le départ de l'antenne de l'animateur vedette Jean-Marc Morandini, mis en examen "pour corruption de mineur aggravée", les salariés de la chaîne du groupe Canal+ réclament une charte éthique, un projet précis et des moyens accrus.

"Faute de remédier à ces manquements, l'éditeur s'expose à des procédures de sanction", indique le CSA.

Les sanctions susceptibles d’être infligées peuvent être "la suspension de l’édition, de la diffusion, de la distribution du ou des services d’une catégorie de programme, d’une partie du programme ou d’une ou plusieurs séquences publicitaires pour un mois ou plus" ; la réduction de la durée de l'autorisation ou de la convention ; une sanction pécuniaire assortie éventuellement d’une suspension de l’édition ou de la distribution du ou des services ou d’une partie du programme ; le retrait de l'autorisation ou la résiliation unilatérale de la convention."

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Canal+ s’attaque à son principal point faible face à Netflix — et se fixe un objectif très ambitieux

VIDEO: Voici ce qu'il se passe lorsque quelqu'un meurt pendant un vol