Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le début des soldes d'été pourrait être décalé à fin juillet

Le début des soldes d'été pourrait être décalé à fin juillet
La date des soldes pour l'été 2020 n'a pas encore été fixée. © Getty Images/Jacques LOIC

"Je suis favorable à un report des soldes". Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, a confirmé qu'il souhaitait que la date des soldes d'été soit décalée. "Elles devaient démarrer le 24 juin, je pense qu'on peut les reporter de 3 à 4 semaines". "Rideaux fermés, pas un euro qui rentre dans les caisses" a-t-il expliqué ce matin au micro de RMC et BFM TV en précisant que les commerçants avaient besoin de "(...) refaire leur trésorerie". Un décalage du lancement des soldes permettrait ainsi de renflouer leurs comptes avec une meilleure marge que pendant les soldes, période de promotions et de prix cassés.

La décision n'est cependant pour le moment pas actée comme le ministre le confirme. Il indique qu'il va "(...) continuer à discuter avec les fédérations de commerçants" et qu'il n'y a "pas encore de date définitive". Un décalage de 3 à 4 semaines pourrait faire démarrer les soldes d'été le mercredi 15 juillet 2020 au plus tôt, voire le mercredi 21 juillet si un décalage d'un mois entier était acté. La décision devrait être annoncée "avant la fin de la semaine".

La situation demeure compliqué pour les commerçants. Bruno Le Maire a confirmé ce matin que si dans certains secteurs comme "le bâtiment et la sidérurgie" une reprise s'était amorcée, la situation semblait "plus contrastée dans les commerces". Les magasins ont été en effet fermés pendant toute la durée du confinement en France, soit huit semaines. Ces deux mois sans rentrées d'argent ont ainsi fortement pénalisé les commerçants et les stocks de produits se sont accumulés en magasin sans pouvoir se vendre.

Les fédérations poussent pour un report de la date de début des soldes d'été

Dès le 8 mai dernier et avant même la réouverture des magasins, la Confédération des commerçants de France plaidait dans un communiqué pour un "report de la date de démarrage vers le 22 juillet 2020". Autre demande mise en avant, "un gel des promotions et rabais avant les soldes afin que la marchandise se vende 'au juste prix'". Certains commerçants ont en effet décidé, dès la réouverture des boutiques après la levée du déconfinement, de vendre leurs produits à prix cassés. L'enseigne de discount GiFi, par exemple, proposait - 50 % sur tout le magasin dès le lundi 11 mai.

Certaines fédérations vont encore plus loin. C'est le cas par exemple de la Fédération nationale de l'habillement qui demande de son côté "à ce que les soldes d'été soient reportées le plus tard possible dans la saison" et propose même la date du mercredi 19 août, soit huit semaines après la date initialement fixée. Bercy va donc devoir trancher cette semaine.

À lire aussi — Ikea rouvre ses portes, voici à quoi s'attendre en magasin

Découvrir plus d'articles sur :