Publicité

Le développeur de 'Cyberpunk 2077' explique pourquoi le jeu est rempli de sextoys

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le développeur de 'Cyberpunk 2077' explique pourquoi le jeu est rempli de sextoys
© CD Projekt
Publicité

Dans le futur proche de "Cyberpunk 2077", le vice est à vendre à tous les coins de rue. Du fast-food à la pornographie virtuelle en passant par les armes à prix modique, Night City est une version technologiquement plus avancée des villes dépeintes dans des films comme "RoboCop" et "Taxi Driver". Au milieu de toute cette saleté et ce tabou, il y a une bizarrerie qui a suffisamment marqué les joueurs de "Cyberpunk 2077" au point de devenir un mème : pour une raison quelconque, il y a des sextoys partout.

Pas uniquement dans les publicités ou dans les sex-shops de Night City, mais aussi derrière les escaliers et dans les garages graisseux de la ville — partout. Ce que les meules de fromage étaient à "Skyrim", les godemichets le sont pour "Cyberpunk 2077". Mais il s'avère que l'explication de leur omniprésence est simple : c'est un bug. Les sextoys, comme les cartes à jouer et autres objets de pacotille qu'on trouve dans "Cyberpunk 2077", peuvent être ramassés et vendus à Night City.

Au lieu que les développeurs du jeu placent chaque objet de pacotille dans le monde individuellement, ces objets — y compris les sextoys — sont dispersés au hasard dans des endroits prédéterminés pour que les joueurs puissent les piller pendant qu'ils jouent. "Nous étions encore en train de modifier ces paramètres", a déclaré un représentant du développeur du jeu, CD Projekt Red, à Business Insider US. "Donc, surtout pendant les premiers tests, la quantité de godemichets dans le monde du jeu était assez élevée."

C'est l'un des différents bugs que le développeur prévoit de résoudre dans les semaines à venir.

Actuellement, on peut les trouver dans une variété surprenante d'endroits où l'on ne s'attendrait pas à trouver des sextoys.

Lors de ma toute première mission dans "Cyberpunk 2077", en me faufilant dans un garage sale, j'ai trouvé un godemichet. Depuis, à chaque mission, j'en ai trouvé au moins un, voire plusieurs. Je les ai trouvés sur les terrasses d'immeubles et cachés derrière des boîtes, dans des bureaux d'entreprises et des laboratoires scientifiques, clairement destinés à être découverts par des joueurs en quête de secrets. C'était une expérience bizarre.

"Nous voulions que Night City soit sexuellement assez ouverte", a déclaré le représentant, "quelque chose qui, selon les normes d'aujourd'hui, pourrait être tabou ou pervers est très normal et banal selon les normes de 2077".

Si la version du futur montrée dans le jeu entend dépeindre une société dont la vision de la sexualité est différente de celle du monde actuel, le fait de jeter des jouets sexuels partout ne sert pas à rendre cette vision plus convaincante. D'après mon expérience, ça détourne carrément l'attention (même si, il faut bien l'admettre, c'est hilarant le plus souvent).

C'est pourquoi CD Projekt a l'intention d'ajuster le nombre de jouets sexuels éparpillés dans Night City en faisant une mise à jour.

"Nous allons les ajuster pour que les sextoys n'apparaissent pas trop en dehors de leur place/contexte et soient trop gênants", a déclaré le représentant de la société, "et qu'ils soient plutôt là où ils devraient être".

Version originale : Ben Gilbert/Business Insider

A lire aussi — PS5 : les conseils à suivre pour augmenter vos chances d'acheter la console malgré les ruptures de stock

Découvrir plus d'articles sur :