Le DG d'Adidas avoue que la mode n'est plus aux Stan Smith et Superstar, il mise sur sa collaboration avec Kanye West

Le DG d'Adidas avoue que la mode n'est plus aux Stan Smith et Superstar, il mise sur sa collaboration avec Kanye West

Les Stan Smith d'Adidas ne sont plus si populaires. Getty/Andrew Toth

Adidas entre un peu hésitant dans l'année 2019. La société a publié mercredi de solides résultats pour 2018, avec des ventes en hausse de 17% pour la marque en Amérique du Nord et de 8% au niveau mondial, en ne tenant pas compte de l'incidence du change. Mais son DG, Kasper Rorsted, a publié quelques avertissements et changements dans la stratégie d'Adidas pour l'année à venir. Certains modèles de baskets très populaires, comme la Stan Smith et la Superstar n'ont plus autant de succès, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. Les ventes de ces chaussures ont diminué de 565 millions de dollars (500 millions d'euros) de 2017 à 2018.

"C'est le cycle de vie d'un produit, avec ses hauts et ses bas", a déclaré Kasper Rorsted. "Ce fut le cas pour les Stan Smith et les Superstar depuis leur lancement. Nous gérons effectivement la tendance à la hausse et à la baisse", a-t-il déclaré. La Stan Smith et la Superstar étaient toutes les deux de véritables succès pendant des années, mais leur popularité a décliné, même si Adidas est devenu plus populaire aux États-Unis. En 2016, la Superstar était la basket la plus vendue aux États-Unis en termes de ventes en dollars, selon le groupe NPD.

À lire aussi : Le patron d'Adidas explique pourquoi il ne pense pas que Kanye West soit mauvais pour ses affaires

Les premiers signes qui indiquaient que les Stan Smith et les Superstar ne resteraient pas populaires longtemps sont apparus en 2017, lorsque le DG de Foot Locker, Dick Johnson, a déclaré aux analystes, lors d'un appel à résultats, que les chaussures avaient atteint leur sommet. "Je pense que le cycle ralentit", avait-il déclaré. "Les Superstar et les Stan Smith existent depuis longtemps, et il y a des vagues". Dick Johnson avait déclaré que les baskets se vendaient toujours, mais pas aussi rapidement qu'en 2016, quand il semblait que "potentiellement chaque adolescente dans le monde avait besoin d'une paire".

Bien qu'il semble que la tendance soit sur la fin, Adidas continue de se développer sur des marchés aussi importants que les États-Unis, a déclaré Kasper Rorsted. Cela vient en partie de la croissance de franchises relativement nouvelles comme le modèle Ultraboost qui, selon Kasper Rorsted, rapporte désormais plus d'un milliard de dollars à Adidas, ainsi que de la réintroduction d'autres chaussures classiques et rétro telles que la Yung.

Adidas poursuit également l'élaboration de sa stratégie de collaboration avec Kanye West, baptisée Yeezy, a déclaré Kasper Rorsted. "Lors d'une année normale, nous avons entre 20 et 30 lancements de produits Yeezy", a-t-il déclaré. "Il y a trois ans, nous n'en faisions que deux ou trois par an". Certaines de ces nouvelles baskets ne seront plus vendues en quantité aussi limitée que ce qui a été fait traditionnellement pour les chaussures Yeezy.

"Nous avons changé de modèle, mais cela ne change rien au fait que nous ferons également des lancements exclusifs pour certaines baskets et que parfois, nous sortirons subitement une modèle de chaussure différent", a précisé Kasper Rorsted.

Adidas a également déclaré dans son rapport de résultats qu'un problème de fournisseur lié au textile pourrait faire perdre à la société quelques opportunités dans le secteur des vêtements à prix modérés et freiner sa croissance en 2019. Adidas a déclaré s'attendre à une croissance de 5% à 8% sans tenir compte de l'incidence du change pour l'année 2019.

Version originale : Dennis Green/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les Stan Smith ne sont plus les baskets préférées des Français. Voici le classement des modèles les plus recherchés début 2019

VIDEO: Cette mappemonde animée montre comment les chats se sont répandus sur la planète

Contenu Sponsorisé

3 questions aux vainqueurs du concours d'innovation L’Oréal Brandstorm 2019

  1. Les bonnes marques et la qualité sont toujours liées

Laisser un commentaire