Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le DG de Walmart prédit comment cette crise va changer le secteur de la grande distribution

Le DG de Walmart prédit comment cette crise va changer le secteur de la grande distribution
Doug McMillon. © Mark Lennihan / AP Images

La pandémie de coronavirus bouleverse l'économie mondiale et modifie radicalement le comportement des consommateurs. Alors que les entreprises rouvrent lentement leurs portes dans le monde entier, de nombreuses personnes tentent de prédire ce qui va changer définitivement dans notre vie. Business Insider US a demandé à Doug McMillon, le DG de Walmart, son point de vue sur la manière dont le coronavirus va modifier le secteur de la vente au détail et le monde plus généralement.

Il nous a dit que le virus accélérait les changements qui ont commencé avant la pandémie, et que l'appétit accru des consommateurs pour le drive et la livraison "ferait partie de la nouvelle normalité". "Cela ne fait qu'accélérer les changements importants que le secteur de la vente au détail subissait déjà", explique-t-il. "Avant cette crise, nous assistions déjà à une forte adoption du drive ou de la livraison après un achat en ligne dans notre secteur."

"Comme cette crise a créé un besoin de distanciation sociale et a obligé les gens à rester à la maison, les clients ont adopté le drive et la livraison encore davantage", ajoute-t-il. "Mon sentiment est qu'une fois cette crise mieux maîtrisée, les gens auront vu les avantages de ce service et continueront à l'utiliser. Il fera partie de la nouvelle normalité".

Selon Doug McMillon, la pandémie a également mis en évidence l'importance des chaînes d'approvisionnement et a encouragé une plus grande collaboration entre les industries et le gouvernement américain. "Une large collaboration entre tous les secteurs de l'industrie et du gouvernement a toujours été importante — c'est littéralement devenu une question de vie ou de mort maintenant", remarque-t-il.

En outre, le virus a modifié le rôle des travailleurs de la grande distribution, en première ligne pendant la crise. "Nous nous attendions à ce qu'ils soient là comme jamais auparavant, et ils se sont montrés à la hauteur de la situation", se réjouit Doug McMillon.

Lisez la réponse complète de Doug McMillon à Business Insider US sur la façon dont la pandémie va changer le secteur de la grande distribution et le monde :

Nous entendons souvent le mot "sans précédent" ces jours-ci, et c'est probablement parce qu'il n'y a pas vraiment d'autre façon de décrire ce qui se passe. Et la crise n'est pas terminée pour autant ; nous devons continuer à apprendre et à nous adapter. Mais des idées claires commencent à émerger. L'une d'entre elles est le rôle important que jouent les employés en première ligne.
Les premiers intervenants sont là, comme toujours : les infirmières, la police, les pompiers, les médecins, les ambulanciers et autres. Nous les voyons dans leurs uniformes et nous les reconnaissons tout de suite. Mais cette crise a montré qu'il y a d'autres personnes en première ligne — des dizaines de milliers de personnes que nous ne considérerions pas normalement comme des héros. Ils portent un uniforme très différent. Ils travaillent dans des magasins et des supermarchés de toutes tailles, dans des villes et des quartiers de tout les pays. Nous nous attendions à ce qu'ils soient là comme jamais auparavant, et ils se sont montrés à la hauteur de la situation.
Dans le même ordre d'idées, le monde constate l'importance des chaînes d'approvisionnement comme jamais auparavant. Habituellement, les chaînes d'approvisionnement fonctionnent discrètement, en coulisses. Mais cette pandémie a montré au monde que la chaîne d'approvisionnement est vraiment une bouée de sauvetage. Et les personnes travaillant dans le secteur de l'alimentation, de la restauration et des services de livraison sont en première ligne face à cette crise et nous apportent à tous, chaque jour, cette bouée de sauvetage.
Je pense que les gens ont également compris que la chaîne d'approvisionnement ne s'étend pas seulement d'un centre de distribution au quai de chargement d'un magasin. Elle va jusqu'au coffre de la voiture d'un client ou jusqu'au seuil de sa porte. Le "dernier kilomètre" de la livraison est devenu un point central. Cela ne fait qu'accélérer les changements importants que le secteur de l'alimentation connaissait déjà. Avant cette crise, nous assistions déjà dans nos supermarchés à une forte adoption du drive et de la livraison après un achat en ligne. Comme cette crise a créé un besoin de distanciation sociale et a obligé les gens à rester chez eux, les clients ont adopté l'expérience du drive et de la livraison encore plus. Mon sentiment est qu'une fois la crise mieux maîtrisée, les gens auront vu les avantages de ce service et continueront à l'utiliser. Il fera partie de la "nouvelle normalité".
Une large collaboration entre tous les secteurs de l'industrie et du gouvernement a toujours été importante — c'est littéralement devenu une question de vie ou de mort maintenant. Chez Walmart, nous sommes fiers du travail que nous avons accompli, avec d'autres acteurs du secteur privé, pour collaborer à la recherche de solutions. Les entreprises ont la capacité unique de faire bouger les choses rapidement et à grande échelle. Nous l'avons constaté dans tous les secteurs : les constructeurs automobiles se sont réorganisés rapidement pour fabriquer des respirateurs, les fabricants de textiles pour produire des masques et des blouses, les distillateurs de l'industrie des boissons ont converti leurs procédés pour fournir du désinfectant pour les mains. Ce n'est rien de moins qu'étonnant.
Et il y a eu un large partenariat avec les gouvernements au niveau fédéral, étatique et local. L'une des initiatives les plus visibles a consisté à mettre en place des sites de test mobiles dans tout le pays. Walmart a été heureux de prêter main forte à ces efforts.
Ce qui nous amène à la plus grande leçon que cette pandémie nous a enseignée : la nécessité de la coopération et du partenariat — la nécessité de la communauté. Comme l'a dit un associé de Walmart : "Bien que nous travaillions plus loin les uns des autres, nous ne nous sommes jamais sentis aussi proches". En tant qu'entreprises, communautés, familles et amis, nous devons aller de l'avant en nous rappelant que nous sommes tous liés d'une manière ou d'une autre. Si quelque chose de bon peut découler de ce moment, ce serait la chance que nous avons d'approfondir nos liens les uns avec les autres.

Version originale : Hayley Peterson/ Business Insider

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :