Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le documentaire Netflix 'Derrière nos écrans de fumée' n'a pas plu à Facebook qui contre-attaque


'Derrière nos écrans de fumée' est un documentaire Netflix. © Netflix

Facebook s'est attaqué à un documentaire de Netflix qui s'intéresse aux côtés sombres des réseaux sociaux, affirmant qu'il étouffe la vérité sous une couche de sensationnalisme. Le film "Derrière nos écrans de fumée" ("The Social Dilemma" en anglais) a commencé à être diffusé en streaming sur Netflix le 9 septembre, et Facebook a publié un billet de blog à propos du film vendredi 2 octobre. "Nous devrions avoir des conversations sur l'impact des réseaux sociaux sur nos vies. Mais 'Derrière nos écrans de fumée' occulte le fond du sujet sous du sensationnalisme", écrit Facebook.

"Plutôt que d'offrir un regard nuancé sur la technologie, il donne une vision déformée du fonctionnement des plateformes de réseaux sociaux pour créer un bouc émissaire pratique pour des problèmes de société qui sont difficiles et complexes. Les créateurs du film n'incluent pas les points de vue de ceux qui travaillent actuellement dans les entreprises ou d'experts qui ont un point de vue différent du récit proposé par le film."

"Ils ne reconnaissent pas non plus — de manière critique ou autre — les efforts déjà entrepris par les sociétés pour résoudre bon nombre des problèmes qu'elles soulèvent. Ils se fient plutôt aux commentaires de ceux qui n'ont pas travaillé à l'intérieur de ces entreprises depuis de nombreuses années", poursuit Facebook.

Facebook décompose point par point les sept domaines qu'il estime que le film déforme : la soi-disant dépendance aux réseaux sociaux, la présentation des utilisateurs comme étant le produit ultime, la manière dont Facebook déploie ses algorithmes, la collecte de données, la polarisation politique, l'intégrité des élections et la désinformation.

L'entreprise s'en est également pris au documentaire pour avoir critiqué l'utilisation d'algorithmes par Facebook, tout en étant distribué par Netflix.

"Facebook utilise des algorithmes pour améliorer l'expérience des personnes qui utilisent nos applications — tout comme n'importe quelle application de rencontre, Amazon, Uber, et d'innombrables autres applications destinées aux consommateurs avec lesquelles les gens interagissent tous les jours. Cela inclut également Netflix, qui utilise un algorithme pour déterminer qui, selon lui, devrait regarder le film 'Derrière nos écrans de fumée', et qui le leur recommande ensuite", écrit Facebook.

Le professeur Andrew Przybylski, un psychologue expérimentaliste de l'Oxford Internet Institute qui a étudié les effets des réseaux sociaux, a déclaré à Business Insider US qu'il était d'accord pour dire que le film était sensationnaliste et qu'il s'appuyait sur de la "science de pacotille".

"Le documentaire imagine vraiment que les concepteurs ont le pouvoir de contrôler la psychologie humaine, alors que ce n'est pas le cas", a-t-il dit. Andrew Przybylski a déclaré que, bien qu'il pense que le film explique bien l'économie de base derrière les plateformes de réseaux sociaux, il contourne toute science dure. "Les réalisateurs, a-t-il dit, n'ont pas pris la peine d'interviewer des scientifiques qui font du bon travail sur la santé et les réseaux sociaux."

Il a ajouté que si Facebook "protège manifestement ses intérêts" avec son billet de blog, il a trouvé que les arguments de l'entreprise étaient globalement logiques.

Version originale : Isobel Asher Hamilton/Business Insider. Traduit de l'anglais par Albane Guichard.

A lire aussi — Zoom, Netflix, TikTok... Voici ce qu'il se passe sur Internet en seulement 1 minute en 2020

Découvrir plus d'articles sur :