Le film 'Contagion' cartonne avec l'épidémie de coronavirus, voici en quoi il est différent de la réalité

Le personnage de Gwyneth Paltrow est le patient zéro dans "Contagion". YouTube/MovieClips

Le film "Contagion" de 2011 s'ouvre sur le son d'une femme qui tousse. Le bruit universel de la maladie, sa toux est lourde et pleine de mucus. Il provient de Beth Emhoff, interprétée par Gwyneth Paltrow, qui est la patiente zéro d'une pandémie qui tue au moins 26 millions de personnes dans le monde en moins d'un mois. La pandémie fictive de "Contagion", appelée MEV-1 dans le film, est un hybride de la grippe et du virus mortel Nipah qui a émergé en Malaisie à la fin des années 1990.

Alors qu'une véritable épidémie de coronavirus touche la Chine, et dans une moindre mesure plus d'une dizaine d'autres pays, depuis plusieurs semaines, les recherches sur Google autour de "Contagion" ont monté en flèche. Le nombre d'utilisateurs de Twitter mentionnant le film également, et le 28 janvier, "Contagion" était dans le top 10 des films les plus loués sur iTunes aux Etats-Unis.

Il existe de nombreuses différences marquées entre la propagation du MEV-1 dans le film et l'épidémie actuelle de coronavirus. Il est important de noter que le coronavirus n'est pas actuellement considéré comme une pandémie, bien que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) l'ait déclaré jeudi comme une urgence mondiale de santé publique.

Depuis le 31 décembre, le coronavirus (dont le nom scientifique est 2019-nCoV) a tué au moins 213 personnes et en a infecté plus de 9 700 dans 20 pays, dont la France.

Les autorités sanitaires ont documenté la transmission de personne à personne du virus en Chine, au Japon, aux États-Unis, ou encore en France. Mais comme l'expliquent les professionnels de santé comme le professeur Enrique Casalino, chef des urgences à l'hôpital Bichat à Paris, le risque d'attraper le virus en France est "faible". "Je ne dis pas qu'il faut porter un masque en ville", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. "Ça n'a absolument aucun intérêt aujourd'hui. Le risque de croiser quelqu'un avec un virus est très faible."

Néanmoins, il existe quelques parallèles notables entre le scénario de "Contagion" et les événements actuels. Tout d'abord, le virus MEV-1 du film est une zoonose, c'est-à-dire une maladie passée des animaux aux humains. Dans le film, il se propage d'une chauve-souris à un cochon vendu sur un marché chinois en plein air, avant d'atteindre Beth Emhoff. Selon les experts, le nouveau coronavirus est également une zoonose qui a probablement débuté chez les chauves-souris et les personnes infectées par l'intermédiaire d'un animal vendu sur un marché en plein air dans la ville de Wuhan, au centre de la Chine.

Voici en quoi "Contagion" diffère de la réalité :

La dernière scène du film se révèle être le 'premier jour' de l'épidémie de MEV-1. Elle montre une société d'exploitation forestière qui dérange une chauve-souris, qui s'envole de la forêt pour se rendre dans un élevage de porcs, en transportant un morceau de banane.

Dans un marché de Manille, aux Philippines, le 5 août 2015. Romeo Ranoco/Reuters

La chauve-souris laisse tomber le fruit (vraisemblablement infecté par le virus) et un porcelet le mange. Le cochon est ensuite vendu à un commerçant du marché, qui vend ensuite le porc abattu à un restaurant de casino à Hong Kong. Le chef prépare le porc avant de serrer la main de Beth Emhoff, de l'infecter et de déclencher la pandémie.

Cela ressemble beaucoup à la façon dont le virus Nipah s'est propagé aux populations de Malaisie et d'Inde.

L'épidémie de SRAS de 2003, qui a tué 774 personnes, a commencé de la même manière. Des chauves-souris chinoises ont transmis le virus à des civettes vendues sur un marché. Les humains l'ont attrapé par les civettes.

Une chauve souris de l'espèce Rhinolophis sinicus, qui était à l'origine de l'épidémie de SRAS en Chine. De Agostini/Getty

Dans le cas du nouveau coronavirus, le processus a probablement été similaire.

"Il y a des indications que c'est un virus de chauve-souris, qui se propage en association avec les marchés", a précédemment déclaré, à Business Insider, Vincent Munster, un scientifique de Rocky Mountain Laboratories.

Dans le cas du coronavirus, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer quel animal a servi d'hôte intermédiaire au virus. Un groupe de scientifiques a signalé qu'il pourrait s'agir de serpents.

Les scènes d'ouverture de "Contagion" illustrent le deuxième jour de la propagation du virus. Un homme de Hong Kong est le premier à mourir de la maladie, mais un homme de Tokyo et une femme de Londres meurent également.

Dans un hôpital de Wuha, en Chine, le 18 janvier 2020. STR/AFP via Getty

En revanche, la première personne à mourir du nouveau coronavirus, un habitant de Wuhan âgé de 61 ans, n'est décédée que 11 jours après que le premier cas a été signalé. Le virus ne s'est pas non plus propagé en dehors de la Chine avant le 13 janvier, soit deux semaines après l'apparition de l'épidémie.

Des cas ont été documentés dans 20 autres pays en dehors de la Chine.

Au 29e jour de la pandémie dans le film, 26 millions de personnes dans le monde étaient mortes. Jeudi 30 janvier, c'était le 29e jour de l'épidémie de coronavirus, et plus de 210 personnes sont mortes.

A l'aéroport de Bangkok, en Thaïlande, le 28 janvier 2020. REUTERS/Athit Perawongmetha

Toutes les personnes qui sont mortes du coronavirus vivent en Chine.

Dans 'Contagion', le mari de Beth Emhoff, joué par Matt Damon, survit à la pandémie parce qu'il est immunisé contre le virus fictif.

Matt Damon dans "Contagion". Warner Bros.

Mais le concept d'immunité individuelle ne s'applique pas dans le cas des coronavirus, a déclaré Neil Ferguson, un scientifique spécialisé dans les épidémies à l'Imperial College de Londres, au Telegraph.

" [Avec le] virus de la grippe, vous devenez immunisé, mais il y a beaucoup de virus différents qui circulent", a-t-il dit. "Les coronavirus n'évoluent pas de la même manière que la grippe avec beaucoup de souches différentes, de même notre corps ne développe pas une très bonne immunité."

Dans le film, le virus MEV-1 est très contagieux entre les personnes.

Gwyneth Paltrow dans "Contagion". Warner Bros.

Le personnage de Gwyneth Paltrow infecte l'homme de Tokyo qui est mort le deuxième jour après avoir soufflé sur les dés qu'il tenait dans ses mains dans un casino. Elle le transmet également à une personne qui nettoie un verre qu'elle avait utilisé et à une autre qui décroche son téléphone.

Dans le cas du 2019-nCoV, le coronavirus ne peut survivre sur des surfaces que pendant "un certain nombre d'heures", selon Nancy Messonier, directrice du Centre national d'immunisation et des maladies respiratoires au sein du Centre américain de contrôle des maladies (CDC).

"Il existe probablement un risque très, très, très faible, voire nul, de propagation à partir de produits ou d'emballages expédiés sur une période de plusieurs jours ou semaines à température ambiante", a déclaré Nancy Messonier lors d'une conférence de presse lundi.

Le coronavirus se propage par la toux, les éternuements ou les contacts étroits entre les personnes infectées et les personnes en bonne santé.

Dans 'Contagion', de nombreux patients infectés ont des crises d'épilepsie avant de mourir. Les patients atteints du coronavirus de Wuhan, en revanche, présentent une toux, de la fièvre et des symptômes de type pneumonie.

Dans un hôpital de Wuhan, en Chine, le 24 janvier 2020. Xiong Qi/Xinhua/AP

Le MEV-1 touche tout le monde de la même façon dans le film — il tue le fils des Emhoff aussi rapidement que Beth.

Mais une étude portant sur 41 cas de coronavirus de Wuhan a révélé que l'âge médian des personnes décédées se situe autour de 75 ans. Beaucoup de ces personnes avaient d'autres problèmes de santé comme de l'hypertension, du diabète ou la maladie de Parkinson.

Une deuxième étude portant sur 99 cas de coronavirus, publiée jeudi dans la revue The Lancet, a révélé que l'âge moyen des patients infectés était de 55,5 ans.

Selon des chercheurs de Hong Kong, une personne atteinte du nouveau coronavirus peut le transmettre à trois à cinq autres — une statistique appelée valeur R0 du virus.

A Wuhan, en Chine, le 26 janvier 2020. Chinatopix/AP

L'étude des chercheurs n'a toutefois pas encore été examinée par des pairs. Les responsables de l'OMS estiment cependant que la valeur R0 du coronavirus se situe entre 1,4 et 2,5 personnes.

Au sixième jour de la pandémie de MEV-1, les médecins discutent de la valeur R0 du virus.

Des responsables fictifs du CDC et de l'OMS dans le film sont capables d'identifier Beth Emhoff comme le patient zéro de la pandémie de MEV-1. Mais le patient zéro de l'épidémie de coronavirus n'a pas encore été identifié.

A Wuhan, en Chine, le 25 janvier 2020. Hector Retamal/AFP/Getty Images

Le 31 décembre, des responsables chinois ont alerté l'OMS sur plusieurs cas de virus inconnu de type pneumonie à Wuhan. Le lendemain, le nombre de cas était passé à 41, de sorte qu'on ne sait pas quel patient a contracté le virus en premier.

Aucun patient infecté dans 'Contagion' ne se remet de la maladie. Mais jusqu'à présent, 143 personnes en Chine, au Japon et en Australie se sont remises du coronavirus.

Le Premier ministre chinois Li Keqiang à Wuhan le 27 janvier 2020. Cnsphoto/Reuters

Selon Todd Ellerin, médecin et collaborateur de Harvard Health Publishing, "de nombreuses personnes se remettent en quelques jours" du coronavirus.

Adrian Hyzler, médecin en chef de Healix International, a déclaré précédemment à Business Insider que les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées sont plus sensibles aux complications les plus graves du coronavirus.

Un blogueur fictif dans le film, joué par Jude Law, diffuse des informations erronées, prétendant que le virus MEV-1 a été fabriqué par des sociétés pharmaceutiques pour faire des bénéfices.

A l'aéroport Haneda de Tokyo, le 20 janvier 2020. Kim Kyung-Hoon/Reuters

Un agent de la sécurité intérieure dans le film se demande également si le virus est une arme terroriste. Aucune de ces théories ne tient la route.

La désinformation s'est également répandue lors de l'épidémie actuelle — l'huile d'origan ne vas pas la guérir, pas plus que la consommation d'eau de Javel.

Les scènes de 'Contagion' dans lesquelles les médecins identifient des similitudes entre le code génétique du virus MEV-1 et l'ADN de chauves-souris et de porcs sont assez réalistes.

Une vue microscopique du cornavirus SRAS. Getty

Le code génétique du virus 2019-nCoV a été cartographié par des scientifiques de plusieurs pays. Le nouveau coronavirus partage 80 % de son génome avec le coronavirus qui a causé le SRAS et chevauche également d'autres coronavirus trouvés chez les chauves-souris.

Les experts chinois en santé publique ont travaillé pour partager rapidement ces informations génétiques avec les chercheurs du monde entier afin que les scientifiques puissent analyser la manière dont la maladie se propage et mute, et de quels animaux elle provient.

Les médecins du film affirment qu'une souche mutante du virus MEV-1 a tué des centaines de milliers de personnes sur le continent africain.

Kate Winslet joue la docteure Erin Mears dans "Contagion". Warner Bros.

Jusqu'à présent, le 2019-nCoV n'a pas muté de cette manière, bien que les experts en santé affirment que le virus a le potentiel de muter.

Actuellement, plus de 50 millions de personnes dans 16 villes chinoises sont soumises à une forme ou une autre de quarantaine ou de restriction de voyage.

Une barrière de péage à Wuhan, en Chine, le 23 janvier 2020. Chinatopix/AP

Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS, a déclaré le 22 janvier que les efforts de mise en quarantaine des villes pourraient aider les autorités chinoises à contrôler la propagation du virus et à "minimiser les risques de propagation internationale de cette épidémie".

Dans "Contagion", le CDC tente de mettre en quarantaine la ville de Chicago, la ville natale des Emhoff, Edina, dans le Minnesota, la frontière entre le Minnesota et le Wisconsin, ainsi que d'autres endroits aux États-Unis.

Dans 'Contagion', les responsables de la santé publique retracent les mouvements du virus entre les personnes infectées et celles avec lesquelles elles ont été en contact étroit. Cette méthode, appelée 'traçage des contacts', est réelle et utilisée par les épidémiologistes pour retracer les foyers.

A Wuhan, en Chine, le 27 janvier 2020. Chinatopix/AP

L'OMS définit la recherche des contacts comme l'identification et le suivi des personnes qui ont pu entrer en contact avec une personne infectée par un virus.

La plus grande inexactitude dans le film 'Contagion' est la rapidité avec laquelle les scientifiques sont capables de développer et de produire un vaccin.

Image d'illustration. Reuters

Les chercheurs du film "Contagion" sont capables de produire et de distribuer une petite quantité de vaccin en seulement 90 jours.

Mais Vincent Munster a déclaré que "si Wuhan devait exploser, le meilleur scénario pour un vaccin est de 9 mois, si ce n'est plus".

Plusieurs sociétés, dont Moderna, Novavax et Inovio, ont annoncé des plans préliminaires de développement de vaccins. Mais la mise sur le marché d'un vaccin a toujours été un processus ardu et pluriannuel (la fabrication du vaccin Ebola a pris 20 ans). Aucune des sociétés n'a annoncé de délai.

Version originale : Aylin Woodward/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Pourquoi il ne faut pas se fier au jeu mobile Plague Inc. pour comprendre l'épidémie de coronavirus

VIDEO: Ces semelles à coller sous vos pieds pourraient bien remplacer vos tongs cet été — mais elles ne sont pas très discrètes