Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le FMI met en garde le Salvador sur les risques liés à l'adoption du bitcoin

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le FMI met en garde le Salvador sur les risques liés à l'adoption du bitcoin
Le président du Salvador Nayib Bukele, en juin 2019. © PresidenciaSV/Wikimedia Commons

Le Fonds monétaire international (FMI) aura mis peu de temps à réagir. Un porte-parole de l'institution, dont le siège est à Washington, a averti jeudi 10 juin des risques d'utilisation du bitcoin pour les transactions du quotidien après la légalisation de cette cryptomonnaie mercredi au Salvador. Le pays d'Amérique centrale se trouve actuellement en négociations avec le FMI pour l'octroi de fonds supplémentaires. "L'adoption du bitcoin comme devise légale soulève un certain nombre de problèmes macroéconomiques, financiers et juridiques, qui requièrent une analyse très détaillée", a affirmé le porte-parole Gerry Rice à la presse jeudi.

"Ce que nous avons dit par le passé, en général, c'est que les actifs crypto peuvent poser des risques importants. Des mesures de régulation efficaces sont cruciales pour les traiter", a-t-il déclaré. Une équipe du FMI doit rencontrer le président du Salvador Nayib Bukele jeudi, au moment où l'organisation internationale évalue l'approbation d'un nouvel ensemble d'aides pour soutenir la reprise économique du pays face à la crise induite par la pandémie de Covid-19.

À lire aussi — Le bitcoin va pour la première fois devenir monnaie légale dans un pays

Première nation au monde à instaurer le bitcoin comme monnaie légale

"Les équipes du FMI communiqueront à la fin de cette mission qui se déroule virtuellement", a précisé Gerry Rice. En avril 2020, le FMI avait approuvé un ensemble d'aides d'urgence s'élevant à 389 millions de dollars (320 millions d'euros environ) pour le Salvador, au moment où le coronavirus se propageait partout sur la planète.

Le Salvador est devenu mercredi la première nation au monde à instaurer le bitcoin comme monnaie légale, un projet défendu par le président Nayib Bukele pour dynamiser la croissance nationale. Concrètement, dans ce petit pays où quatre personnes sur dix vivent dans la pauvreté, cette loi devrait permettre à terme d'utiliser le bitcoin pour de nombreux aspects de la vie quotidienne, de l'achat de biens immobiliers aux contributions fiscales.

Actuellement, la principale monnaie du Salvador est le dollar américain et la manière dont le pays envisage de mettre en œuvre le bitcoin comme monnaie fonctionnelle n'est pas encore claire. Le FMI et les États-Unis ne manqueront pas de garder un oeil attentif sur les futurs déroulements liés à la légalisation du bitcoin dans le pays.

À lire aussi — Minage, blockchain... mieux comprendre le bitcoin et l'univers crypto à travers 11 termes techniques

Découvrir plus d'articles sur :