Le forum 8chan n'est plus accessible suite aux fusillades aux États-Unis

Des personnes endeuillées rendent hommage aux victimes de la fusillade ayant survenu dans un magasin Walmart d'El Paso. Reuters

8chan, le forum en ligne utilisé par le tireur d'El Paso afin de faire connaître ses intentions, est hors ligne après que son fournisseur de services de sécurité a mis fin à ses relations avec le site. Cloudflare, la société de la Silicon Valley qui protégeait 8chan des cyberattaques, a annoncé lundi qu'elle avait cessé de fournir ses services à 8chan, décrivant la plateforme comme un "gouffre de haine".

Cloudflare a cessé ses services à minuit, heure du Pacifique (9h en France), et quelques instants plus tard, 8chan a été mis hors ligne. Le forum de discussion avait prévenu ses utilisateurs de cette éventualité, les avertissant qu'il fallait s'attendre à une coupure. Il a dit qu'il s'employait à résoudre le problème.

 

L'homme de 21 ans suspecté d'être à l'origine de la fusillade d'El Paso, qui a fait 20 morts et des dizaines de blessés, aurait utilisé 8chan pour diffuser un manifeste appuyant ses actions. La police s'efforce de déterminer si le suspect a bien écrit ce document exprimant la crainte que les Hispaniques ne s'emparent du Texas et ne le transforment en un "bastion démocrate". La fusillade est traitée comme une affaire de "terrorisme national".

La fusillade d'El Paso est loin d'être le seul événement ayant un lien avec 8chan. Le forum avait déjà été utilisé pour annoncer le massacre de la mosquée de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, en mars, et la fusillade de la synagogue de Poway, en Californie, en avril.

Fredrick Brennan, qui a créé 8chan en 2013, a rappelé sur Twitter que son site avait un "passé morbide de diffusion de revendications de fusillade" et que la modération sur le site était "lâche à inexistante". Il a salué la décision de Cloudflare de couper les liens avec 8chan : "Merci beaucoup @CloudFlare. Ce cauchemar pourrait enfin se terminer".

"Je veux juste retourner m'occuper en paix de mes polices de caractère et ne pas avoir à m'inquiéter de recevoir des appels téléphoniques de CNN/New York Times chaque fois qu'une fusillade massive a lieu," a-t-il écrit.

Version originale : Business Insider / Jake Kanter

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le chef de cabinet de Donald Trump blâme les réseaux sociaux après la fusillade d'El Paso

VIDEO: Voici le premier restaurant qui prépare vos plats avec une imprimante 3D