Roxanne Varza: 'le futur du travail, c'est la flexibilité'

Station F/F.Tancre

Roxanne Varza, directrice de Station F. Station F/F.Tancre

Roxanne Varza est directrice de Station F, "le plus grand campus de startups au monde" (34.000 m2). Financé par Xavier Niel, Station F promet d'offrir "tout ce dont une startup a besoin réuni au même endroit".

Les startups ont jusqu'au 5 février pour déposer leur candidature pour pouvoir participer à Station F. 

Dans le cadre notre série sur le Futur vu par ceux qui le préparent, nous avons demandé à Roxanne Varza de nous exposer sa vision du futur du travail. 

Business Insider France : Comment voyez-vous le futur du travail, dans 20-25 ans ?

Roxanne Varza : Pour moi, on peut résumer le futur du travail en un seul mot: flexibilité. Les contrats de travail traditionnels semblent de moins en moins convenir aux besoins des travailleurs modernes et leurs relations à leurs jobs. De plus en plus de gens ont plusieurs projets ou métiers en parallèle, ils ne sont plus attachés à avoir un seul métier toute leur vie. Le phénomène est encore marginal, mais il existe. Le challenge, c'est de prévoir les moyens de s’adapter à cette évolution: proposer une protection sociale adaptée, des systèmes de rémunération innovants.

Et ça va au-delà des contrats: on voit que les lieux de travail changent aussi beaucoup. Les gens ne veulent plus travailler dans les bureaux classiques fermés, mais dans les beaux espaces ouverts, les cafés-coworking, des endroits qui inspirent.

En quoi Station F pose les jalons de cette transformation ?

Chez Station F, le futur du travail est au coeur de nos réflexions dans la conception des espaces de travail, de vie et de collaboration. Nous allons proposer une grande variété de types de bureaux et plus généralement, des espaces aux atmosphères et aux configurations très différentes.

Nous avons sondé beaucoup d’entrepreneurs et on a découvert que les besoins et les préférences sont très variés. Les start-up en phase d’amorçage basées à Paris ont des besoins très différentes des start-up basées à l’étranger avec une filiale en France.

Du coup, nous avons créé une variété d’offres et d’espaces, pour que chaque entrepreneur trouve chaussure à son pied.

Selon vous, vers quoi se dirige la collaboration au sein des enterprises et entre les entreprises dans un futur plus proche (5 à 10 ans) ?

On voit déjà de nombreuses innovations dans ce secteur: regardez par exemple le développement fulgurant de Slack ou encore le développement de Workplace par Facebook. Ce genre de technologie peut apporter beaucoup pour permettre aux futurs mode de travail  — à distance, sur différents fuseaux horaires, etc. — d’être le plus efficace possible. Nous utilisons beaucoup ces outils dans l’équipe.

On voit aussi des startups comme Buffer qui arrivent à créer une équipe et une belle histoire fondée sur le télétravail. Ce genre de réussite montre aussi l’importance des outils de collaboration et leur efficacité.

Quant à la communication entre entreprises, pour ce qui est des start-up, le rôle des structures comme Station F est fondamental: toute la collaboration ne peut pas se faire à distance — surtout pour les très jeunes entreprises, c’est important de bien s’entourer. Chez Station F, nous allons jouer le rôle de liant, nous allons créer une atmosphère qui encourage des échanges de qualité, surtout pour les plus jeunes startups qui cherchent souvent beaucoup d’aide au démarrage de leurs histoires.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Paulin Dementhon: 'Dans 20-25 ans, Drivy sera une plateforme pour louer un robot'

VIDEO: Voici pourquoi beaucoup de gens commandent du jus de tomate en avion

Contenu Sponsorisé

Voici les trois catégories dans lesquelles E.Leclerc souhaite encourager l'innovation

  1. Flexibilité est juste l'exact synonyme d'insécurité. Cela dépend juste de quel côté on est.

Laisser un commentaire