Publicité

Le gouverneur de la banque centrale suédoise compare le bitcoin à des timbres

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le gouverneur de la banque centrale suédoise compare le bitcoin à des timbres
Stefan Ingves, gouverneur de la banque centrale de Suède. © Jessica Gow/TT via AP
Publicité

Le gouverneur de la banque centrale suédoise a déclaré que les échanges en bitcoins étaient comme les échanges de timbres et a suggéré que l'argent non officiel finira par échouer d'une manière ou d'une autre, rapporte Bloomberg. "L'argent privé s'effondre généralement tôt ou tard", a déclaré Stefan Ingves, gouverneur de la Riksbank, lors d'une conférence sur les banques en Suède. "Et bien sûr, vous pouvez vous enrichir en négociant des bitcoins, mais c'est comparable au commerce des timbres."

Les commentaires de Stefan Ingves sont globalement conformes à ce que d'autres banquiers centraux ont dit à propos du bitcoin et des cryptomonnaies. En février, le gouverneur de la banque centrale d'Irlande, Gabriel Makhlouf, avait déclaré que les investisseurs en bitcoin devaient être prêts à perdre tout leur argent. "Personnellement, je ne mettrais pas mon argent là-dedans, mais clairement, certaines personnes pensent que c'est un bon pari", avait dit Gabriel Makhlouf. "Il y a trois cents ans, les gens mettaient de l'argent dans les tulipes parce qu'ils pensaient que c'était un investissement."

À lire aussi — Des milliards de dollars de bitcoins perdus sont récupérables, selon un duo de chasseurs de mots de passe

De même, en mai, le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Andrew Bailey, avait déclaré que les cryptomonnaies n'avaient pas de valeur intrinsèque et pouvaient s'effondrer pour tomber à zéro. "Je suis désolé, je vais le redire très crûment : achetez-en uniquement si vous êtes prêt à perdre tout votre argent", avait averti Andrew Bailey, alors que le dogecoin atteignait de nouveaux sommets.

Les banques centrales du monde entier envisagent de développer leur propre monnaie virtuelle, appelée monnaie numérique de banque centrale (MDBC). Après quelques tentatives infructueuses de lancement d'une MDBC dans des pays comme le Venezuela et les Îles Marshall, les Bahamas ont été les premiers à le faire avec succès à l'échelle nationale l'année dernière.

La Réserve fédérale a déclaré qu'elle étudiait les avantages et les inconvénients de la création d'une MDBC aux États-Unis, que certains ont appelée FedCoin.

Version originale : Ethan Wu/Markets Insider

>> Notre service - Investissez dans les cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum…) grâce à la plateforme d’achat de vente en ligne Coinhouse

Découvrir plus d'articles sur :