Le grand magasin américain Nordstrom rompt avec Ivanka Trump

Ivanka Trump lors de l'investiture de son père à Washington, le 20 janvier 2017. REUTERS/Carlos Barria

Le grand magasin américain Nordstrom a décidé de ne plus distribuer les produits de la marque d'Ivanka Trump, la fille du nouveau président américain, a annoncé le distributeur à Business Insider US jeudi. 

La société dit que la baisse des ventes de la marque l'ont conduit à prendre cette décision.

"Chaque année, nous arrêtons environ 10% [des marques distribuées] et rafraîchissons notre sélection avec à peu près autant [de marques]", a expliqué un porte-parole de Nordstrom à Business Insider US. "Dans ce cas précis, au vu de la performance de la marque, nous avons décidé de ne pas la renouveler pour la saison."

La décision de Nordstrom arrive après des appels au boycott contre des distributeurs proposant les produits Trump.

La marque d'Ivanka Trump, qui vend des vêtements pour femmes, des chaussures et des sacs à main, était disponible sur le site de Nordstrom jusqu'à mercredi. Jeudi, Ivanka Trump n'apparaissait plus dans le catalogue de marques distribuées par Nordstrom, comme Business Insider avait pu le constater précédemment.

La marque Ivanka Trump n'a pas donné suite à une demande de commentaire. 

Depuis plusieurs semaines déjà, les produits de Trump étaient de moins en moins disponibles sur le site de Nordstrom.

Shannon Coulter, qui lancé un boycott anti-Ivanka Trump à l'automne, a suivi l'inventaire de la marque sur le site de Nordstrom pendant plusieurs mois. Début décembre, il y avait 71 produits différents Ivanka Trump proposés par le site, d'après Coulter.

La semaine dernière, il n'y en avait plus que 26. Mercredi 1er février, enfin, neuf produits étaient encore disponibles.

Des opposants du gouvernement Trump ont appelé au boycott de douzaines de distributeurs qui proposaient des produits de la marque Trump. 

Mais Nordstrom est devenu l'une des principales cibles de ces boycotts après qu'une lettre ouverte adressée au distributeur soit devenue un phénomène viral en octobre. La lettre disait que la marque d'Ivanka Trump était "toxique" et demandait à Nordstrom de cesser de la vendre. 

Nordstrom a répondu à la lettre en novembre sur Twitter, indiquant qu'il ne prenait pas position sur des sujets politiques en vendant les produits d'Ivanka Trump.

"Nous espérons que proposer les produits d'une marque n'est pas interprété comme une prise de position politique ; ce n'est pas le cas", avait dit l'entreprise à l'époque. "Nous admettons que nos clients font des décisions d'achat en fonction de leurs convictions et nous allons continuer à leur offrir ce choix."

Capture d'écran du site Nordstrom le 2 février 2017.

Version originale: Hayley Peterson/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La France compte 35 marques parmi les 500 mieux valorisées dans le monde

VIDEO: Voici la question à laquelle répondre pour réussir sa carrière d'après l'ex-dirigeant de Google X qui veut rendre heureux 1Md de personnes