Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le lancement de la plateforme de streaming Salto devrait être repoussé à l'automne

Le lancement de la plateforme de streaming Salto devrait être repoussé à l'automne
"Dix pour cent", actuellement disponible sur Netflix, pourrait arriver sur Salto, mais peut être pas en exclusivité © Publicis Conseil

Salto, le service de streaming de France Télévisions, TF1 et M6, ne sera vraisemblablement pas déployé à grande échelle en septembre comme les trois partenaires l'avaient envisagé. La plateforme a annoncé "un glissement de son lancement commercial de septembre à l'automne 2020", en raison de l'épidémie de coronavirus. Il y aura toujours une première phase prévue le 3 juin comme prévu mais sur une base plus restreinte. Salto ambitionne de s'emparer d'une part importante du marché dominé jusqu'alors par Netflix et ses 7 millions d'abonnés en France — sans doute largement plus à la sortie du confinement. Salto a prévu pour commencer 15 000 heures de programmes : séries, cinéma, documentaires, télé-réalité, contenus jeunesse, divertissements, magazines d'information, etc.

Elle explique ce décalage dans le temps par les contraintes liées à l'épidémie de coronavirus, qui a suspendu et retardé de nombreux tournages. "L'état d'urgence sanitaire et les contraintes liées au confinement ont de fortes incidences pour l'ensemble des médias audiovisuels avec des reports sur toute la chaîne de fabrication des programmes : arrêt des tournages et de la post production, indisponibilité des programmes étrangers avec la suspension des doublages, retards sur la livraison des contenus...", a rappelé une porte-parole de la plateforme. "Dans ce contexte, Salto fait le choix de maintenir son lancement test le 3 juin, mais sous la forme d'un bêta-test 'privé' et envisage un glissement de son lancement commercial de septembre à l'automne 2020", a-t-on ajouté de même source.

A lire aussi — Pourquoi Xavier Niel ne veut pas de Salto, la plateforme de streaming de TF1, FTV et M6

Le lancement de la plateforme de vidéo sur abonnement était au tout départ prévu au premier trimestre 2020. L'arrivée de Salto interviendra sur fond de multiplication des offres de streaming en France, après l'entrée d'Apple TV+ fin 2019 et le lancement de Disney+ désormais prévu le 7 avril, à la demande du gouvernement français qui craignait une saturation des réseaux. Disney+ sera également distribué par Canal+ qui a déjà révélé les offres qui accueilleront le catalogue de Disney.

Contrairement aux poids-lourds américains du streaming que sont Netflix et Amazon Prime Video, Salto aura pour spécificité de présenter des contenus choisis "exclusivement pour un public français", selon son dirigeant. A ce titre, Salto devrait davantage se rapprocher d'un Hulu version tricolore. En effet, comme le service créé en 2007 aux Etats-Unis par plusieurs grandes chaînes, Salto devrait comporter deux formules d'abonnement "entre 5 et moins de 10 euros" par mois, suivant les informations que l'on connaît déjà.

A lire : Netflix, Microsoft, Slack... Pourquoi ces services pourraient être les gagnants de l'après-confinement

Business Insider (avec AFP)
Découvrir plus d'articles sur :