Publicité

Le médecin en chef de Moderna avertit que le vaccin n'empêchera pas la transmission du virus

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La technicienne de laboratoire Sendy Puerto traite les échantillons de sang des participants aux essais cliniques du vaccin contre le coronavirus de Moderna, le 2 septembre 2020 à Miami, en Floride. © Taimy Alvarez/AP
Publicité

Le médecin en chef de Moderna, Tal Zaks, a déclaré sur HBO que le public ne devrait pas "sur-interpréter" les résultats des essais de vaccins et supposer que la vie pourrait revenir à la normale après la vaccination. Tal Zaks a averti que les résultats des essais montrent que le vaccin peut empêcher une personne de tomber malade ou "gravement malade" du Covid-19. Cependant, les résultats ne montrent pas que le vaccin empêche la transmission du virus.

"Ils ne montrent pas qu'ils vous empêchent de porter ce virus de façon transitoire et d'infecter d'autres personnes", a déclaré Tal Zaks. "Lorsque nous commencerons à déployer ce vaccin, nous n'aurons pas suffisamment de données concrètes pour prouver qu'il réduit la transmission". Bien qu'il pense, sur la base des données scientifiques, qu'il est probable que le vaccin empêche la transmission, il n'y a toujours pas de preuve solide de cela.

A lire aussi - On vous présente Stéphane Bancel, le PDG français milliardaire de Moderna

"Je pense qu'il est important que nous ne modifions pas les comportements uniquement sur la base de la vaccination", a-t-il déclaré. Le vaccin contre le Covid-19 de Moderna est l'un des trois vaccins qui ont montré leur efficacité lors des essais. La société a déclaré que son vaccin est efficace à 94,5% pour protéger les gens contre Covid-19.

Moncef Slaoui, le chef de l'Opération Warp Speed, le programme de la Maison Blanche pour développer et administrer le vaccin, a déclaré dimanche que la société demandera à la Food and Drug Administration (FDA) une autorisation d'utilisation d'urgence pour son vaccin contre le Covid-19 avant la fin du mois de novembre.

Pfizer, qui a développé un autre vaccin, a demandé vendredi une autorisation d'urgence à la FDA. Lundi, AstraZeneca et l'Université d'Oxford ont également indiqué que leur vaccin était efficace contre le Covid-19.

Version originale : Sarah Al-Arshani/Business Insider

A lire aussi — Moderna, AstraZeneca, Pfizer... Quels sont les vaccins contre le Covid-19 les plus avancés ?

Découvrir plus d'articles sur :