Publicité

Le météore observé en Bretagne s'est intégralement désintégré dans l'atmosphère

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le météore observé en Bretagne s'est intégralement désintégré dans l'atmosphère
La trajectoire du météore, reproduit par les données des caméras FRIPON. © Fripon/Vigie-Ciel
Publicité

L'événement a été rapporté par près de 500 témoins, selon les données de Vigie-Ciel : un objet très brillant a traversé le ciel d'un large quart Nord-Ouest de la France le dimanche 5 septembre à 23h47. Ce "bolide" — un météore très lumineux — a également été observé par trois stations du programme FRIPON/Vigie-Ciel (Querqueville, Ludiver et Vannes), ainsi que par le Service hydrographique et océanique de la Marine nationale de Brest.

L'objet aurait affiché une masse initiale de 40 kg et une taille initiale de 22 cm. Il est passé à la verticale au-dessus de Brest, sa trajectoire s'est achevée dans la Manche, à une altitude de 39 km, selon les données disponibles. Les paramètres de cet événement, une vitesse initiale de 21,5 km/s et une inclinaison de 34°, "n'ont pas permis la survie d'une météorite", le bolide "s'est complètement désintégré dans l'atmosphère", précise Vigie-Ciel sur son site.

À lire aussi — Cette météorite plus vieille que la Terre entre au Guinness des records

Programme de science participative et porté par le Muséum national d'histoire naturelle, Vigie-Ciel est adossé au programme scientifique FRIPON (Fireball revovery & interplanetary observation network), dont le but est de détecter et de documenter les objets célestes qui entrent dans l'atmosphère de la Terre, de retracer leur origine et l'éventuelle zone de chute.

Ces événements ne sont pas rares, Vigie-Ciel ayant détecté plusieurs bolides au cours des six derniers mois. Le plus récent a été observé dans la nuit du 31 août au 1er septembre dans l'Est de la France.

À lire aussi — Une photo montre la comète Neowise, un météore et le mystérieux phénomène STEVE au même moment

Découvrir plus d'articles sur :