Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le passage des migrants rapporte près de 300M€ aux commerçants des villes de la côte libyenne

Le passage des migrants rapporte près de 300M€ aux commerçants des villes de la côte libyenne
© REUTERS/Giorgos Moutafis

Le passage de migrants en Méditerranée est une crise humanitaire.

La semaine dernière, 1000 d'entre eux entassés sur une dizaine d'embarcations ont encore été sauvés au large des côtes italiennes.

Selon le chercheur américano-suisse Charles Heller, associé au projet de recherche Forensic Oceanography, qui enquête sur les conséquences mortelles des régimes frontaliers militarisés en Méditerranée, il y a eu 5000 morts lors de ces traversées en Méditerranée en 2016, en provenance majoritairement d'Afrique.

Passage obligé pour ces migrants: la Libye.

Cinq ans de ces mouvements de populations en provenance de Syrie puis d'Afrique subsaharienne ont aussi un impact sur l'économie locale.

Le journal suisse Le Temps écrit que "la prise en charge des migrants représente "une source majeure de revenus" pour les villes de la côte libyenne. Les sommes en jeu sont estimées à quelque 300 millions d’euros par an, révèle le journal.

Le quotidien tire cette estimation d'un rapport confidentiel sur le sujet remis aux Etats membres de l’Union européenne par le vice-amiral Enrico Credendino, commandant de l’opération Sophia (chargée de combattre les passeurs en Méditerranée centrale).

Chauffeurs, hôteliers, vendeurs et banquiers seraient les premiers bénéficiaires de cette manne financière.

Découvrir plus d'articles sur :