Le milliardaire chinois et grand ponte de la tech Jack Ma, cofondateur d'Alibaba, a vanté les mérites du rythme de travail éreintant en Chine, dans un discours à ses employés jeudi dernier. Dans son discours, Jack Ma a mentionné la culture de l'heure supplémentaire propre au pays, et à laquelle on a même donné un nom : le "996" — se référant aux journées de travail commençant à 9h du matin et finissant à 9h du soir, 6 jours par semaine. Jack Ma a qualifié cette culture du travail de "bénédiction" pour les jeunes travailleurs.

"De nombreuses entreprises et de nombreux employés n'ont pas la chance de travailler en 996" a-t-il déclaré à Reuters. "Si vous ne travaillez pas en 996 lorsque vous êtes jeune, quand allez vous pouvoir le faire ?" Cette déclaration a provoqué de vives réactions en ligne, poussant Jack Ma — dont la fortune s'élève à environ 40 milliards de dollars selon Forbes — à écrire un article sur son blog pour revenir sur ses commentaires.

Le patron d'Alibaba estime que travailler 72 heures par semaine est une "bénédiction" pour ses salariés

Le milliardaire de la tech Jack Ma. Sean Gallup/Getty Images

"Comme je m’y attendais, des commentaires que j'ai fait en interne il y a quelques jours à propos du 996 ont conduit à un débat et à des critiques incessantes", a écrit Jack Ma dans l'article traduit par Bloomberg. "Je comprends ces personnes, et j'aurais pu dire quelque chose de politiquement correct. Mais nous ne manquons pas de personnes politiquement correctes dans ce monde, ce dont nous manquons, c'est une vérité qui amène les gens à réfléchir."

Alibaba n'a pas immédiatement répondu à la demande de commentaire de Business Insider.

Jack Ma a ajouté dans son article de blog que forcer des employés à travailler autant était "inhumain" mais que "si vous trouvez un job qui vous plaît, le fait de travailler en 996 ne pose pas de problème. Si vous n'êtes pas passionné, chaque minute de travail sera de la torture", a rapporté CNBC.

Richard Liu, DG du géant de l’ecommerce chinois JD.com.Andrew Burton/Getty Images

Le milliardaire Richard Liu, fondateur et DG du géant de l'E-commerce JD.com, a apporté son soutien à Jack Ma. Dans un message sur son compte WeChat la semaine dernière, Richard Liu a déclaré : "Les fainéants ne sont pas mes amis !". Plus tôt ce mois-ci, un mouvement de protestation appelé "996 ICU" est né sur le net. Lancé sur GitHub afin de protester contre les longues journées de travail, les travailleurs y ont partagé des expériences d'abus en terme d'heures supplémentaires et ont voté afin de blacklister les pires entreprises, a rapporté Reuters. Alibaba y a été rappelée à l'ordre.

Jack Ma et Richard Liu ne sont pas les seules grandes figures du monde des affaires à tolérer ce genre de méthodes. Elon Musk, célèbre pour ses journées interminables et sa capacité à survivre en dormant très peu, a dit sur Twitter en novembre dernier : "Personne n'a jamais changé le monde en travaillant 40 heures par semaine". Il a ajouté plus tard qu’il fallait travailler environ 80 à 100 heures par semaine afin d'avoir un véritable impact.

Version originale : Business Insider / Mary Hanbury

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Jack Dorsey, le patron de Twitter, a touché un salaire de 1,40$ l'an dernier