Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le Pentagone a mis en orbite un panneau solaire qui pourrait aider en cas de catastrophe naturelle

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le Pentagone a mis en orbite un panneau solaire qui pourrait aider en cas de catastrophe naturelle
Le Pentagone a réussi à capter l'énergie solaire dans l'espace. © Getty Images / Universal History Archive / Contributor

C'est une période passionnante pour la technologie et l'exploration spatiale, avec des innovations plus rapides que jamais et de nouvelles étapes franchies. Le rover Perseverance de la NASA, qui s'est récemment posé sur Mars, a enregistré pour la première fois des sons en provenance de la planète rouge et a pris des milliers d'images étonnantes.

L'exploration spatiale pourrait également apporter la réponse à la question de l'approvisionnement de la Terre en énergie propre. Depuis des années, les scientifiques étudient la possibilité d'exploiter l'énergie solaire de l'espace et de l'utiliser pour alimenter la Terre. Il s'agissait autrefois d'un concept de science-fiction, mais le Pentagone l'a maintenant réalisé avec succès.

À lire aussi — Les scientifiques ont repéré un 'ouragan spatial' tourbillonnant au-dessus du pôle nord magnétique

Le projet a été lancé en mai et implique un panneau solaire, connu sous le nom de Photovoltaic Radiofrequency Antenna Module (PRAM), fixé au drone X-37B du Pentagone. Les panneaux solaires dans l'espace sont beaucoup plus proches du Soleil et ne sont pas affectés par des facteurs tels que l'obscurité et les nuages.

Ils retiennent également l'énergie solaire sous forme d'ondes bleues, car elle ne traverse pas l'atmosphère et est donc plus puissante. "Nous recevons une tonne de lumière solaire supplémentaire dans l'espace juste à cause de cela", a déclaré le co-développeur du projet, Paul Jaffe, à CNN.

Le drone fait actuellement une révolution autour de la terre toutes les 90 minutes et, bien qu'il n'ait pas encore renvoyé d'énergie à la terre, la technologie a été testée avant le début de la mission. "L'avantage unique des satellites à énergie solaire par rapport à toute autre source d'énergie est cette transmissibilité mondiale", a déclaré Paul Jaffe. "Vous pouvez envoyer de l'énergie à Chicago et une fraction de seconde plus tard, si vous en avez besoin, l'envoyer plutôt à Londres ou à Brasilia."

Les chercheurs ont publié leurs conclusions dans le Journal of Microwaves de l'IEEE en janvier et ont déclaré que les investissements dans la recherche et l'adaptation progressive des capacités du système pourraient conduire à une adoption généralisée de la technologie.

La transmissibilité rapide du projet pourrait également apporter une aide en cas de catastrophes naturelles ou de pannes d'électricité importantes.  Joe Raedle/Getty Images

Une réponse possible au changement climatique et aux catastrophes naturelles

Comme l'appareil recueille l'énergie solaire, aucun combustible fossile n'est utilisé et l'utilisation généralisée de cette technologie pourrait être un moyen de lutter contre le changement climatique. Sa transmissibilité rapide pourrait également apporter une aide en cas de catastrophe naturelle ou de panne d'électricité importante.

Le co-auteur de l'étude, Chris Depuma, a utilisé l'exemple de sa famille qui est actuellement sans électricité en raison des conditions extrêmes au Texas : "Donc, si vous aviez un système comme celui-ci, vous pourriez rediriger une partie de l'électricité là-bas, et ma grand-mère aurait à nouveau du chauffage dans sa maison."

Cependant, il reste quelques défis logistiques à surmonter avant que cela n'arrive. Le panneau est actuellement capable de produire environ 10 watts d'énergie, soit assez pour alimenter une tablette.

Pour alimenter des villes, il faudrait développer d'énormes réseaux d'antennes solaires spatiales et les envoyer l'appareil plus loin dans l'espace, où ils pourraient recueillir davantage de lumière solaire. L'équipe devrait alors étudier comment maintenir le panneau à une température constante — elle a déjà expérimenté cela en utilisant des radiateurs.

Ce projet très secret est financé par le Pentagone, le Fonds américain pour l'amélioration des capacités énergétiques opérationnelles et le Laboratoire de recherche de la marine américaine basé à Washington D.C.

Version originale : Abraham Andreu/Business Insider España

À lire aussi — Elon Musk veut créer une nouvelle ville appelée 'Starbase' sur le site de lancement de SpaceX au Texas

Découvrir plus d'articles sur :